top of page

Comment choisir sa carte mémoire ?


Choisir sa carte mémoire

Dans le monde de la photographie et de la vidéo, le choix d'une bonne carte mémoire est crucial pour garantir le stockage sécurisé de vos précieuses images. Avec une variété de formats, de capacités et de marques disponibles sur le marché, il peut être difficile de déterminer la meilleure option pour répondre à vos besoins.


Dans cet article, nous allons examiner les facteurs à prendre en compte pour choisir la carte mémoire parfaite pour votre appareil photo, drone, smartphone, etc.


Voyons déjà ce qu'est une carte mémoire, et plus particulièrement les cartes SD.


Une carte SD c'est quoi ?


Une carte SD, abréviation de "Secure Digital", est un type courant de carte mémoire utilisé pour stocker des données numériques, comme des photos, des vidéos, de la musique et d'autres fichiers dans divers appareils électroniques tels que les appareils photo numériques, les caméscopes, les smartphones, les tablettes, les ordinateurs portables, les drones et cetera.


Les cartes SD sont caractérisées par leur petite taille, leur grande capacité de stockage (par rapport à leur taille) et leur portabilité. Elles sont généralement insérées dans des fentes dédiées sur les appareils électroniques et offrent une manière pratique de sauvegarder et de transférer des fichiers entre différents appareils.


Il existe différents types de cartes SD, comme les cartes SD standards, les cartes SDHC (High Capacity), les cartes SDXC (eXtended Capacity) et les cartes micro SD (une version plus petite des cartes SD utilisée principalement dans les smartphones et les tablettes, et même les drones). Les cartes SD sont disponibles dans une gamme de capacités de stockage, allant de quelques giga octets à plus de 1 To pour certaines, permettant aux utilisateurs de choisir la taille de carte adaptée à leurs besoins spécifiques en matière de stockage de données. choisir sa carte mémoire.


Il existe aussi des cartes mémoires bien plus performantes, mais aussi bien plus chères comme les CompactFlash : CF express type A et type B, …


Carte CF express type A
CF Express type A

Ces dernières sont bien souvent compatibles uniquement avec certains appareils spécifiques comme des caméras ou appareils photo plus récent et haut de gamme.


Et je sais que pour certains d’entre vous, le choix de la carte mémoire peut être un peu casse-tête, parce qu’il y a beaucoup de données différentes, et on ne sait pas vraiment ce qui est important ou non et quelle est la différence entre une carte mémoire à 15 euros et une à 75 euros voir même à plus de 300 euros.


Ce sont des écarts de prix qu’on peut tout à fait retrouver couramment. On se demande s’il faut mettre un peu plus de budget, à quel moment il faut s’arrêter, donc ce n’est pas forcément évident.


Je vais essayer de vous faire un petit résumé là-dessus afin de vous éclairer au mieux !


Le format et choisir sa carte mémoire


Tout d’abord, il y a le format de la carte mémoire :


il y a deux gros formats qui se partagent le marché comme dit juste précédemment, les cartes SD, qui sont des petites cartes et les cartes CF Compact Flash, qui sont des cartes un peu plus grandes.


Là, de toute façon, il n’y a pas vraiment de choix à faire de votre part puisque ça dépend de votre appareil photo ou équipement utilisé. Certains acceptent les cartes CF et d’autres les SD.


Si je prends mon appareil photo en exemple : il accepte les deux formats de carte, mais je ne vais utiliser que du Compact Flash de type A puisque sinon, je n'aurais aucun intérêt à avoir acheté un appareil haut de gamme de ce type (actuellement Sony A7 RV), si c'était pour ne pas l'utiliser à son plein potentiel. Je vous conseille d'en faire autant. 😉 Il est inutile d'acheter un appareil photo à 2 000, 3 000 euros, et même plus si c'est pour y mettre à l'intérieur des cartes SD bas de gamme.


Il faut simplement savoir que les Compact Flash sont un peu plus rapides que les SD, mais elles sont aussi plus volumineuses et en général, réservées à des appareils plus pro comme les reflex ou mirrorless haut de gamme.


Juste pour le savoir, si vous voyez sur des cartes SD-HC ou SD-XC, c’est juste une indication de la capacité de la carte. En dessous de 4 Go, on appelle ça une carte SD, entre 4 et 32 Go une carte SD-HC, et au-dessus de 32 Go une carte SD-XC, mais finalement, si vous voyez la capacité, vous n’avez pas besoin de lire ou même de retenir ce sigle-là.


La capacité de stockage


La première chose qui compte dans le choix d’une carte mémoire, c’est la capacité.


C’est-à-dire le nombre de giga octets qu’on peut mettre dessus. Le Go, c’est juste la taille des données. Chaque photo va peser une petite partie d’un Go et plus vous allez avoir de capacité sur la carte, plus vous allez pouvoir mettre de photos sur la carte sans arriver à un petit message de carte mémoire pleine.


Ça dépend de votre usage et des fichiers produits par votre appareil photo. Il faut savoir que plus le capteur aura de mégapixels, plus les fichiers vont être gros. Les fichiers RAW sont en général à peu près deux à trois fois plus gros que les fichiers JPEG produits par votre appareil.


Pareil si vous faites de la vidéo : si vous filmez en 4 K les fichiers seront généralement bien plus coûteux en mémoire, donc n'hésitez pas à choisir vos cartes SD en conséquence.


Typiquement, si vous avez un capteur avec une définition qui est à peu près standard, on va dire entre 10 et 20 mégapixels, ne prenez jamais en dessous de 8 Go, parce que vous allez être assez court dessus. Et en général, les 8 ou les 16 Go sont bien.


Vous pouvez prendre une 32 Go, mais j’ai tendance à conseiller de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. C’est-à-dire que si vous avez plusieurs cartes mémoires, si jamais il y en a une qui tombe en panne, eh bien vous n’allez pas perdre toutes votre journée photo, vous n’allez en perdre qu’une seule partie (présente sur une de vos cartes défaillante donc). C’est à vous de voir, mais 16, et 32 Go, c’est plutôt bien surtout quand on voit la résolution de mégapixel sur les appareils récents.


Pour mon drone, j'utilise une carte micro SD de 64 Go. On dirait que je ne suis toujours pas mes conseils 😏.


En fait, mon drone me sert pour la photographie, mais également pour faire des plans vidéos. Et puisqu'il filme en 5 et 4 K, c'est très gourmand en mémoire donc, 64 Go c'est parfait ! C'est comme je dis, ça va beaucoup dépendre de votre usage.


La vitesse de lecture et d'écriture de la carte mémoire


Il y a une autre capacité à prendre en compte qui est la vitesse de lecture, c’est-à-dire la vitesse à laquelle les fichiers vont être transférés de votre carte à votre ordinateur quand vous allez les copier dessus. Plus elle est élevée, mieux c’est, mais si vos photos mettent 15 minutes au lieu de 10 minutes à être transférées sur votre ordinateur, ce n’est pas la mort.


On va dire que ce n’est pas une capacité extrêmement importante dans votre choix, en tout cas beaucoup moins que la vitesse d’écriture qui elle, est la rapidité d’enregistrement de l’image par votre appareil sur la carte.


En gros, ça va être important en mode rafale et en mode vidéo, simplement parce qu’il faut enregistrer beaucoup d’images par seconde.


Alors si vous faites une photo et que vous n’en faites pas une autre directement après, la vitesse d’écriture a peu d’importance. Puisque même s’il met 4 secondes à écrire la photo sur la carte, ça n’a pas d’importance puisque vous n’avez pas envie de prendre d’autres photos pendant ce temps-là. Cela reste tout de même un confort.


Par contre, si vous faites des rafales ou de la vidéo, là, ça devient important.


La manière la plus simple d’exprimer cette vitesse d’écriture, c’est en mégaoctet/seconde. Mo, c’est la taille du fichier.


C’est tout simple, si une photo fait 15 Mo et qu’il y a une vitesse d’écriture de 30 Mo/seconde, ça veut dire qu’il pourra écrire 2 photos/seconde. C’est-à-dire qu’au bout d’un moment, votre rafale ne pourra pas être de plus de 2 photos par seconde. Pour simplifier à l’extrême, je ne vais pas rentrer davantage dans les détails, puisqu'il faut prendre en considération le buffer de votre appareil. J'en parlerai très bientôt restez à l'affût ! La NEWSLETTER est là pour ça.


Donc en gros, ça c’est la manière la plus simple pour exprimer la vitesse. Vous avez certaines cartes mémoire, ou il y a parfois marqué 30 Mo/seconde, 100 Mo/seconde, ça vous permet de déterminer un peu combien d’images par seconde sont possibles avec ça.


Il y a une autre façon d’exprimer cette vitesse, ce sont les X. Parfois, les marques mettent sur une carte 200 X ou 800 X (coucou Lexar). Qu’est-ce que ça veut dire ? 1 X, c’est 0,15 Mo/seconde. Donc s’il y a marqué 200 X, il faut faire 200 x 0,15 pour avoir la vraie vitesse en Mo/seconde. Alors, c’est un peu compliqué honnêtement, je ne comprends pas pourquoi ils ont fait ça parce que c’est absolument illisible pour le consommateur, mais bon, on ne peut pas y faire grand-chose.


En-tout-cas, il faut le savoir. Si vous avez 200 X par exemple, ça fait 30 Mo/seconde, 800 X, c’est 120 Mo/seconde et 1 000 X c’est 150 Mo/seconde.

Voilà pour la vitesse d’écriture qui est la vitesse maximale théorique. C’est-à-dire qu’en pratique elle est toujours un petit peu inférieure à ça, mais normalement, ça s’en approche quand même pas mal.


Cartes SD

Un petit mot pour la vidéo


Il y a encore une nouvelle classe/un nouveau sigle à retenir qui est apparue (non, ce n’est pas une blague), dédiée plutôt à la vidéo, car les possibilités de plus en plus répandues de filmer en 4 K nécessitent de nouveaux standards.


Je vous mets un tableau qui résume bien les équivalences ci-dessous.


Tableau comparatif des classes de cartes SD

Le nouveau sigle qui nous intéresse, c'est le V suivi d'un nombre (classe de vitesse vidéo). Cela dit, gardez en tête que la vitesse affichée est théorique. C'est comme tout j'ai envie de dire, et de toute façon, je vous le redis, les cartes SD c'est un foutoir sans nom !


La classe de la carte


Il y a une autre information qui est indiquée sur les cartes, pour vous compliquer encore plus la vie, c’est la classe.


La classe, ça indique à l’inverse, le débit minimal. Ce qu’on avait avant, c’est la vitesse d’enregistrement maximale théorique, donc ce que peut faire la carte vraiment au maximum s’il y a un petit miracle, et le débit minimal, c’est ce que peut faire la carte si c’est absolument une catastrophe, mais en pratique, on n’arrive jamais à ce débit minimal là, elles sont quand même plus rapides que ça.


Le débit minimal de la carte pour le coup, c’est plutôt simple. Classe 2, ça veut dire que le débit minimal est de 2 Mo/seconde, donc classe 10 ça veut dire que le débit minimal est de 10 Mo/seconde.


Il y a aussi une nouvelle chose qui est apparue il y a de ça plusieurs années, qui s’appelle la classe UHS-1. C’est équivalent à une classe 10, simplement, c’est une technologie différente, donc certains appareils ne peuvent pas les lire, il faut bien vérifier que votre appareil puisse lire les cartes UHS-1. C’est normalement marqué dans le manuel de votre appareil, dans le tout début la plupart du temps. En-tout-cas, vous devez pouvoir retrouver cette information, sinon tapez sur Google “le nom de votre appareil UHS-1”, vous devriez trouver l’information sans trop de soucis.


Pour un petit peu plus vous aider, voici la photo d'une carte Lexar. Comme ça, vous voyez les différents sigles présents dessus. Oui oui, c'est toujours autant illisible, merci les constructeurs !


Carte SD

Concrètement, comment choisir sa

carte mémoire ?


Alors, vous allez me dire : « qu’est-ce qu’il faut choisir, parce que c’est bien joli les vitesses d’enregistrement, mais de quoi j’ai besoin ? »


Déjà, premier principe : qui peut le plus peut le moins.


Donc, si vous prenez une carte, on va dire trop performante pour votre appareil, ce n’est pas grave parce que même si votre appareil ne peut pas écrire plus vite que je ne sais pas, 8 Mo/seconde, si la carte peut plus que ça, eh bien, tant mieux, au moins il écrira à son maximum. Vous pourrez même peut-être garder la carte en changeant d'appareil, si c'est compatible bien sûr.


L’inverse n’est pas vrai. Donc il faut être aussi rationnel là-dessus. Si vous avez un appareil pas très cher, ce n’est pas non plus la peine d’acheter une carte qui vaut un quart du prix de votre appareil, ça n’a pas de sens.


À l’inverse, si vous avez acheté un reflex ou un hybride à 2 000 €, ce n’est pas la peine d’essayer de grappiller 30 € sur une carte mémoire pour diminuer les performances de votre appareil qui vous a coûté un bras.


C'est assez difficile en vrai de vous dire quoi acheter ! N'hésitez pas à reprendre les points précèdent pour bien définir ce qu'il vous faut en termes de capacité de stockage, vitesse d'écriture et de lecture, etc.


Pour ce qui est de la marque, on me demande souvent si on peut prendre telle ou telle marque.


Il y a deux marques qui dominent largement le marché, et pour une bonne raison, c’est parce que ce sont de très bonnes cartes, Lexar et Sandisk. C’est elles qui ont les meilleures vitesses réelles et la meilleure fiabilité pour un prix donné. Alors, ça ne veut pas dire que les autres ne valent rien. J’ai des cartes Sony qui ne sont jamais tombées en panne (comme des CF Express type A), mais il semblerait quand même que ce soient Lexar et Sandisk les plus fiables. Comme je dis souvent, je n'ai pas tout essayé et je ne peux donc pas vous garantir que telle ou telle carte est meilleure qu'une autre.


Moi, j’aurais tendance à ne pas prendre de risques avec les photos et les vidéos et à plutôt me diriger vers ces marques-là.


Les accessoires et les bonnes pratiques


Si votre ordinateur dispose d’un lecteur de carte SD, et que sa vitesse vous convient, vous pouvez vous en contenter.


Cela dit, si vous avez besoin d’un lecteur (que ce soit pour lire un format carte SD, parce que votre ordinateur n’en a pas, ou parce qu’il est trop lent), je peux vous conseiller d'acquérir ce genre d'accessoire. C'est tout simplement un lecteur de carte mémoire. Trouvable facilement sur Internet notamment sur Amazon.


Lecteur de carte SD

Si vous partez en voyage avec plusieurs cartes mémoires, vous voudrez sans doute un étui pour les ranger.

Vous pouvez en trouver de toutes sortes sur Internet, des étuis comme celui-là :


Rangement carte SD

En ce qui concerne les bonnes pratiques :


  • Prenez soin de votre carte

Ça paraît évident, mais évitez de l’exposer à la poussière, aux liquides, et ne mettez pas vos doigts gras ni vos pieds en contact avec les parties électriques (les contacts dorés présents sur les cartes.)


  • Formatez la carte dans l’appareil

Il y a plein de manières de vider une carte de ses images, mais une seule

est la bonne : la formater dans l’appareil. N’effacez pas les photos sur l’appareil une à une, ni sur l’ordinateur, et ne formatez pas la carte sur l’ordinateur non plus.


Faites-le aussi si la carte est neuve avant sa première utilisation, et si vous la changez d’appareil (en particulier d’une marque différente). Pour faire simple, il y a des petits fichiers constamment présent dans la carte qui permettent son bon fonctionnement. C'est pour ne pas les supprimer ou les endommager qu'il faut procéder comme ça.


  • Un peu de patience

Ne retirez pas la carte sans avoir d'abord éteint l’appareil. N’enlevez pas non plus la batterie sans avoir éteint l’appareil.


En effet, tant que la petite lumière rouge clignote (ou tout autre voyant), ça veut dire que l’appareil écrit sur la carte mémoire. Il ne faut pas que le courant soit coupé avant que cette écriture soit terminée. Fort heureusement, les appareils ont un dispositif de sécurité qui les empêche de s’éteindre s’ils sont en train d’enregistrer une image. Par contre, si vous enlevez la batterie ou la carte, c’est ciao !


Oh, et au passage, ne travaillez jamais vos images directement sur la carte mémoire, ça pourrait diminuer sa durée de vie puisqu'une carte branchée notamment si elle transfert, chauffe. Et si elle chauffe trop longtemps ce n'est pas foufou.


Voilà, je pense que j’ai à peu près fait le tour sur ces cartes mémoire.

C'est une fois de plus un sujet relativement complexe et les constructeurs ne nous aident vraiment pas avec leurs dénominations à coucher dehors, si vous avez d'autres questions à propos de carte SD, n'hésitez pas !


Le choix de bonnes cartes SD fait partie intégrant du processus de la photographie. C'est comme choisir un bon écran pour la photo et la vidéo.


Si cet article vous a plu, partagez-le avec vos amis, et abonnez vous gratuitement à la NEWSLETTER pour être averti des prochains !


 

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article !

N'hésitez pas si vous avez des questions, l'espace commentaire est là pour ça et mes DM Instagram sont ouverts à tous. :)


Et n’oubliez pas de partager l’article ! Merci 🙏


PS: vous souhaitez me soutenir dans mon travail et pour les futurs projets ?

Vous avez la possibilité de me faire un don juste ci-dessous.



46 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page