top of page

La distance / Longueur focale : Explication


La longueur focale

La distance/longueur focale (16 mm, 50 mm, 200 mm), ce n’est pas seulement à quel point les objets vont être grossis ou l'angle de vue sur votre photo. C’est aussi un paramètre qui influence grandement la façon dont les objets sont perçus les uns par rapport aux autres, et donc cela peut modifier drastiquement le rendu de vos images. Il faut donc en tenir compte à l’achat d’un objectif et à la prise de vue. On va voir un peu plus tout ça en détail dans cet article !


Pensez à vous abonner à la NEWSLETTER pour ne rien rater des prochains articles à venir.


La distance focale : définition


La distance focale (encore appelée longueur focale ou focale), est la distance entre le centre optique de l’objectif et le foyer image, où se trouve le capteur de l’appareil si vous préférez. La distance focale est exprimée en millimètres, et elle est inscrite sur les objectifs photo. Elle indique le “niveau de zoom” et influence ainsi l'angle de vue, la taille des objets et leur perception.


La distance focale

Le schéma scientifique trouvé sur le net ne va pas vous aider des masses en tant que photographe. Mais au moins, il est là. 😉


Comme dit plus haut, la longueur focale d'un objectif est généralement imprimée sur son corps ou indiquée dans sa description. Elle peut être fixe (comme un objectif à focale fixe, 50 mm par exemple) ou variable (comme un objectif zoom, 24-70 mm pour exemple), ce qui signifie quelle peut varier pour ajuster la composition de l'image.


Autrement dit, la distance focale (ou longueur focale) est celle qui sépare le centre optique d’une lentille de son foyer image. C’est la distance à laquelle convergent tous les rayons émis par un objet situé à une distance infinie.


Dit comme cela, l’intérêt de cette information ne paraît pas évident. Mais la focale détermine directement la taille de l’image créée par l’objectif. Son champ de vision en somme.


Si ça ne vous parle toujours pas (Chose que je comprendrai ! ) nous allons voir ensemble ce que cela impacte concrètement sur les images.


Les catégories de focales


Traditionnellement, quand on pense distance focale, on pense surtout “importance du zoom”, à savoir à quel point notre sujet va être grossi par l’objectif. On peut même raisonner par catégories :


De manière générale, la longueur focale « standard » est de l’ordre de 50 mm en équivalent plein format. Cela donne des photos équilibrées. Nous avons la sensation d’une perspective naturelle. (proche du regard humain comme certains diraient) Alors attention, je ne suis pas fan des comparaisons faites entre un appareil photo/objectif et un œil humain. Ça m'agace un peu même 😅.


En fait, nos yeux humains sont biologiques (jure !?), donc un appareil photo (qui est numérique) ne reproduira jamais ce que voit l'œil humain. On n'a pas de pixel dans les yeux 😏 n'est ce pas. Pour parler de comparaison, nos yeux ne voient pas vraiment à 50 mm (notre champ de vision est bien plus large), mais la perspective des objets à cette focale se rapproche un peu de celle que nous voyons avec nos yeux.


Voilà c'était la précision chiante, on passe à la suite !


En dessous de 40 mm de focale équivalente, nous sommes dans le grand-angle. Le champ de vision est sensiblement plus large, la photo montre plus d’éléments périphériques. Cela permet par exemple de saisir l’ensemble d’un paysage. La sensation de distance est également amplifiée : l’arrière-plan paraît plus éloigné.


Sous les 25 mm, nous photographions à l’ultra-grand-angle. L’image n’est plus vraiment naturelle, du fait de perspectives exagérées et spectaculaires.


Au-dessus de 60 mm, s’étend le domaine du téléobjectif. Les courts téléobjectifs (jusqu’à 135 mm environ) sont idéaux pour la photographie de portait.


Jusqu’à 300 mm, les téléobjectifs courants permettent d’extraire un détail du paysage ou de photographier quelqu’un de plus loin. Ils sont utiles en photographie sportive, lorsque vous êtes à plusieurs mètres de l’action. Au-delà de 300 mm, on parle de super-téléobjectif. Très utile pour photographier les animaux sauvages, les oiseaux, la lune...


Photo de la Lune
Prise au 500 mm

Un point sur le "fish eye".


C'est une catégorie d'objectif qui donne un rendu tout particulier au images.


C'est de l'ultra grand angle et voici pourquoi on dit fish eye :


Photo d'une plage
Image pexel

Le fish-eye, déforme complètement la réalité en donnant ce rendu d'horizon pas du tout droit. Généralement, la lentille de l'objectif n'est pas plate, mais arrondi ce qui empêche l'utilisation de filtre photo.

Alors on aime ou pas le rendu… Les goûts et les couleurs sont dans la nature comme on dit.


Vous l’aurez peut-être compris, je veux vous mener sur la différence d’angle de vue. Il est évident qu’une focale plus grande “grossit” plus les sujets, mais ce n’est pas le seul effet.


L’angle de vue


Oui, zoomer et dézoomer ne fait pas que grossir ou dégrossir, cela change la façon dont sont perçus les objets les uns par rapport aux autres, et notamment les distances entre eux.


Pour mieux vous montrer, j’ai pris comme exemple des photos à la montagne (pour changer hein 😏).


Nous allons voir l'effet de différentes focales sur un même sujet et à distance plus ou moins égale.


Photo de paysage
Prise de vue au drone

 

Photo de paysage
28 mm

Photo de paysage
35 mm

Photo de paysage
70 mm (j'ai un peu modifié la compo...)

Photo de paysage
100 mm

Que remarque-t-on ?


À une focale grand-angle, il y a davantage d’éléments inclus dans l’image. Dès 35 mm, on voit que certains éléments sortent du cadre.


À 28 mm, l’arrière-plan paraît plus nettement lointain qu’à 100 mm. (Même si j'ai un peu changé la composition, l'effet reste le même.)


À lier avec le point précédent : à une focale grand-angle, l’impression de profondeur est plus grande. Quand on regarde bien, les perspectives sont en fait exagérées. La montagne en fond parait bien plus petite qu'à 100 mm et on voit bien toute la scène par rapport au cliché pris à 100 mm.


À 100 mm, la montagne occupe pratiquement tout le cadre ! Elle parait bien plus grande.


Mais attention, ces 2 derniers points ne sont pas uniquement liés à la focale, mais à la distance avec le sujet : en effet, à focale plus faible, il faut se rapprocher du sujet pour qu’il occupe la même place dans le cadre.


En résumé :


À une focale grand-angle, vous voyez une grande partie de l’arrière-plan et de la scène. Les distances et perspectives sont en général exagérées, ce qui tend à donner une impression de profondeur importante.


À l’inverse, à une focale de téléobjectif, vous ne voyez qu’une petite partie de l’arrière-plan, et les distances et perspectives sont écrasées, ce qui diminue l’impression de profondeur.


Évidemment, plus la focale est courte plus l’effet grand-angle est exagéré, et à l’inverse plus la focale est longue, plus l’effet téléobjectif est exagéré.

De plus, n’oubliez pas ce qu’on a vu dans l'article sur la profondeur de champ : en gros, plus la focale est importante (plus on zoom), plus la profondeur de champ est faible.


Dans quelle situation utiliser les différentes focales ?


J'en ai parlé plus haut dans l'article, ça reste "des idées". Vous pouvez tout à fait casser les règles et utiliser les focales que vous souhaitez selon la situation.


Traditionnellement, les focales grand-angles sont appréciées pour les photos de paysage : elles augmentent la profondeur de champ (toute l’image est nette plus facilement), et elles permettent d’augmenter l’effet de profondeur et de perspective et d’inclure un maximum d’éléments dans l’image, en vous permettant de vous rapprocher.


Cela dit, il arrive que le téléobjectif soit également utilisé pour faire du détail, mais parfois même pour utiliser directement sa propriété d’écraser les distances, comme par exemple lorsqu’on veut réaliser un cliché de la lune ou du soleil en les représentant fortement grossies, mais tout en l’incluant dans un paysage :


Coucher de soleil
Image Pexel

À l’inverse, pour du portrait, on utilise plutôt des téléobjectifs : ils permettent d’isoler le sujet du fond en incluant peu d’éléments de l’arrière-plan, en réduisant la profondeur de champ, et en vous permettant de vous éloigner de votre sujet diminuant l’effet de profondeur qui déformerait les visages.


Encore une fois, on fait ce qu'on veut et même faire du portrait au grand-angle reste une option possible et qui franchement donne de bon rendu ! Avec tout ce que ça inclut bien sûr.


Ce qu’il est important de comprendre, c’est que vous pouvez utiliser votre zoom autrement que pour simplement vous “rapprocher” de votre sujet. La longueur focale fait partie intégrante de la composition de l’image, puisqu’elle va notamment modifier quels éléments seront dans le cadre ou non. Il faut donc y penser quand vous prenez un cliché ! Libre à vous de choisir quel type de focales pour une situation donné et ainsi pouvoir jouer avec la perspective.


Que ce soit à l’achat d’un objectif ou à la prise de vue, pensez donc aux différents effets de la longueur focale sur le rendu de votre image selon ce que vous souhaitez réaliser comme type de photo !

Si cet article vous a plu, partagez-le avec vos amis, et abonnez vous gratuitement à la NEWSLETTER pour être averti des prochains !


 

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article !

N'hésitez pas si vous avez des questions, l'espace commentaire est là pour ça et mes DM Instagram sont ouverts à tous. :)


Et n’oubliez pas de partager l’article !


Dessin appareil photo

PS: vous souhaitez me soutenir dans mon travail et pour les futurs projets ?

Vous avez la possibilité de me faire un don juste ci-dessous.



20 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page