top of page

Le bracketing d'exposition ou HDR : Pourquoi et comment s'en servir


Bracketing d'exposition

Dans certaines situations de luminosités un peu compliquées, comme des images très contrastées par exemple (une partie en plein soleil et l’autre à l’ombre ou carrément une photo en contre-jour), vous pourriez avoir du mal à déterminer comment exposer votre cliché comme vous le souhaitez. Malgré vos connaissances sur l’exposition et d’outils comme les modes de mesure de la luminosité, vous pourriez avoir besoin d’un autre outil au nom à coucher dehors disponible sur la plupart des appareils photo modernes.


Le bracketing d'exposition. (🥲)


Qu’est-ce que le Bracketing d'exposition ?


Le bracketing consiste à prendre la même photo plusieurs fois avec plusieurs réglages différents. Il s’applique à des réglages concernant l’exposition, mais aussi la mise au point.


Dans le langage photographique courant, quand on parle de bracketing on parle souvent de bracketing d’exposition, qui est le plus couramment utilisé, notamment parce que les appareils permettent de l’utiliser de façon très simple.


Le bracketing focus, peut s'appeler également « Focus stacking ». Nous ne parlerons donc dans cet article que du bracketing d’exposition proposé (peut-être) par votre appareil photo. Je ne connais pas tous les appareils du marché, mais si vous n'avez pas cette option de bracket automatique sur votre appareil, il n'est vraiment pas difficile d'utiliser cette méthode manuellement. Nous verrons cela plus tard.


On peut aussi parler de faire du HDR. C'est la même chose. HDR, c'est pour Hight Dynamic Range. Oui, c'est encore de l'anglais désolé.


Le HDR, ou grande gamme dynamique en français, c'est tout simplement la technique de bracketing d'exposition en photographie qui permet de capturer et de combiner plusieurs images exposées différemment pour produire une seule photo finale avec une gamme dynamique étendue. En utilisant le HDR, les détails dans les zones sombres et lumineuses de la scène sont mieux préservés, ce qui permet d'obtenir des images avec des couleurs riches, des ombres détaillées et des hautes lumières éclatantes.


Nous, nous allons voir ça sur la photographie de paysage, mais c'est une technique incroyable pour la photographie immobilière. Puisque que, par exemple, si j'expose correctement l'image pour bien voir le salon, la fenêtre et l'extérieur a de grandes chances d'être tout blanc. (cramé, surexposé).


Quand vous utilisez cette option en automatique, votre appareil choisit l’exposition correcte, puis prend deux autres clichés par rapport au premier : l’un sous-exposé et l’autre sur-exposé.


Comment l'utiliser ?


L’utilisation est différente selon les marques, mais le principe reste le même. Vous devez d’abord activer cette option en définissant à quel point les deux clichés supplémentaires vont être sous et sur-exposés.

Sur les reflex d’entrée de gamme, vous pouvez en général aller de +/- 1/3 à +/- 2 EV. (Un EV est une valeur d’exposition standard.) Sur des appareils plus professionnels, cette gamme est en général plus étendue. On peut même faire plus de trois photos pour encore plus de précision. Franchement avec 3 clichés, c'est déjà très bien.


Pour mieux vous représenter, ça ressemble à ça sur votre appareil :


Mode de mesure de la lumière

Vous verrez apparaître sur cet outil, de petits indicateurs selon le réglage de bracket que vous choisissez. Exemple : un placé sur le 0, un autre sur +1 et -1, etc.


Vous l’aurez compris, plus la valeur que vous allez définir sera importante, plus la sous et la sur-exposition des deux clichés supplémentaires sera prononcée. On utilise souvent des valeurs inférieures ou égales à 1, mais on peut aussi aller au-delà selon les situations.


Mettons que vous avez choisi un bracket à trois photos.

Ensuite, pour prendre les 3 photos exposées automatiquement, vous n’avez plus qu’à prendre une rafale. Si vous n’êtes pas en mode rafale, vous devrez appuyer 3 fois sur le déclencheur.


Notez que ce bracketing ne fonctionne que dans les modes P, Av ou A, Tv ou S, et M. Si vous choisissez un des modes semi-automatiques (priorité à la vitesse ou à l’ouverture), l’appareil se calera sur votre choix et modifiera l’autre paramètre pour régler l’exposition.

N’oubliez pas que la modification de la vitesse d’obturation a un effet sur la perception du mouvement, et que celle de l’ouverture a un effet sur la profondeur de champ ! Prenez ça en considération.


Réglez au mieux votre exposition avec les réglages pour que l'indicateur du milieu soit à 0 ou très proche et pas d'inquiétude si la photo est très/trop contrasté puisque si votre bracketing est bien paramétré, vous ne devriez pas avoir de soucis en post-traitement.


Si l'option de bracketing automatique n'est pas disponible sur votre appareil, il vous suffit comme dans le cas précèdent de régler au mieux votre exposition. Avec un indicateur situé sur 0. De prendre une photo pour ensuite en prendre une seconde sous-exposé, -1 par exemple (pour garder le ciel bien exposé) et la troisième à +1 pour avoir plus d'information dans les ombres. Ça revient au même que si c'était l'appareil qui le faisait.


Pourquoi concrètement utiliser le Bracketing de l’Exposition ?


On l'a dit plus haut. Dans certaines situations, il peut être difficile de déterminer l’exposition qui siérait le mieux à l’image, et cette option peut vous y aider :


une rafale, et vous avez trois expositions différentes que nous pourrons assembler par la suite en post-traitement (rien de bien compliquer, je vous rassure). Pour permettre ainsi le HDR.


Faire du HDR en combinant les clichés


Si vous avez vos clichés de bracketing (3 ou plus), nous allons voir comment les assembler et ainsi faire une seule et même photo en HDR. Avec une plage dynamique étendue donc.


Il existe des techniques pour combiner ces images afin d’avoir toutes les zones de l’image exposées correctement.


Il est préalables : que les clichés soient cadrés de la même façon (et donc il faut travailler avec un trépied), et que les éléments soient à la même place. Alors avec mon exemple que vous verrez plus bas je n'ai même pas utilisé de trépied, parce que maintenant, avec le logiciel Lightroom ça n'est plus très grave avec une option pour corriger vos micros mouvement. Je recommande cependant quand même l'utilisation du trépied, c'est toujours mieux.


Il existe de nombreuses techniques pour combiner plusieurs clichés, mais la plus connue est celle du HDR.


De nombreux logiciels permettent aujourd’hui de combiner simplement plusieurs clichés, dont Adobe Lightroom que j'ai cité plus haut qui permet de le faire en quelques clics sans vous embêter d'utiliser un logiciel spécialisé.


Il existe une certaine "polémique" autour du HDR, certains jugeant que cette technique produit des images trop artificielles. Ceci ne se produit que si le HDR est utilisé de façon très abusive, avec de nombreux clichés. Dans le cas où seuls 3 clichés sont utilisés, les résultats sont assez naturels. De plus, cela va beaucoup dépendre de votre post-traitement. En effet, si vous exagérez trop les paramètres, ça va beaucoup plus se voir.


Photo de paysage
Exemple HDR de 5 photos.

Voyons comment assembler les photos sur Lightroom.


Importez vos photos dans le logiciel puis…


Panneau Lightroom
Maintenez la touche contrôle de votre clavier et sélectionnez vos photos non éditées.

Panneau Lightroom
Faites un clic droit avec la souris et choisissez Fusion de photos puis HDR.

Cette technique utilise pas mal de ressources de votre ordinateur, c'est normal si cela prend un peu de temps à charger.


Après un certain temps, voilà comment ça se présente :


Panneau Lightroom

Je vous conseille d'utiliser les mêmes paramètres que moi, sauf le "paramètres automatiques" que vous pouvez très bien désactiver.


Vous ne devriez pas avoir de problème visuel avec ces options de cochées.

Après cela, le logiciel va vous sortir un fichier HDR en .dng que vous pourrez ensuite éditer afin d'avoir votre ultime photo !


Panneau Lightroom

Le résultat est déjà très bien et assez naturel.


Panneau Lightroom

Après une retouche et un recadrage, vous avez votre photo prête.

Petite indication d'ailleurs avec l'histogramme situé en haut à droite. L'image a une bonne exposition.


Vous voyez que le rendu donne un bon résultat. Peut-être un peu criard, je l'admets. Mais le HDR fait souvent cet effet. Encore une fois, je peux adoucir avec le post-traitement, c'est au goût de chacun.


Et en fait, grace au HDR, je garde énormément d'information dans l'image puisqu'avec un seul cliché, l'édit avec un tel contre-jour aurait été bien plus compliqué à maîtriser.


Voici 3 des photos qui ont servi au HDR :


Photos de paysage

Les conditions étaient très difficiles. Le soleil commençait à se coucher derrière la montagne et avec un contre-jour aussi fort, exposer une seule photo correctement aurait été très compliqué. Même avec l'aide du post-traitement.


Avec une combinaison de plusieurs photos et une petite retouche, je garde beaucoup d'information dans mes hautes et basses lumières. Voilà pourquoi cette technique est utile !


Voilà, j’espère que cette option vous aidera à mieux exposer vos clichés ! Sachez que le bracketing d’exposition est un outil de plus pour gérer les scènes très contrastées et difficiles.

Si cet article vous a plu, partagez-le avec vos amis, et abonnez vous gratuitement à la NEWSLETTER pour être averti des prochains !


 

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article !

N'hésitez pas si vous avez des questions, l'espace commentaire est là pour ça et mes DM Instagram sont ouverts à tous. :)


Et n’oubliez pas de partager l’article !


Dessin appareil photo

PS: vous souhaitez me soutenir dans mon travail et pour les futurs projets ?

Vous avez la possibilité de me faire un don juste ci-dessous.




101 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page