top of page

L'exposition : La base en photographie


Triangle d'exposition

L'exposition en photographie c'est la base, c'est le paramètre technique important dans la réussite d’une photo. Elle “désigne l’action de la lumière sur le capteur (ou sur la pellicule)”. Cet article fera le point sur ce qu’est l’exposition, sur l’effet qu’elle a sur vos photos, et sur les paramètres qui l’influencent et que vous pouvez contrôler.


L’exposition, photo surexposée ou sous-exposée : définition


Comme je l'ai dit juste avant, l'exposition, c'est la base en photographie. Mais concrètement qu'est-ce que c'est ?


L'exposition fait référence à la quantité de lumière qui parvient à la surface photosensible du capteur ou du film de la caméra pendant la prise de vue. Une exposition "correcte" est essentielle pour obtenir une image bien équilibrée, ni trop sombre (sous-exposée) ni trop claire (surexposée).


Une photo sur-exposée est une photo où trop de lumière a été captée : Elle est “trop claire“. À l’inverse, une photo sous-exposée n’a capté que peu de lumière : elle est “trop sombre“. Voici quelques exemples plus parlant :


Phare en Bretagne
Sous-exposé : Trop sombre

Phare en Bretagne
Surexposé : trop clair

La même photo avec une exposition normale donnera ceci :


Phare en Bretagne

Sinon, c'est quoi la bonne exposition ? Écoutez, je ne crois pas qu'il y est de bonne ou de mauvaise exposition... 

Plus sérieusement oui, il y a la bonne exposition théorique, c'est-à-dire une image bien équilibrée, ni trop sombre ni trop claire avec un joli contraste.


Mais à des fins purement artistiques, les photos peuvent être sous ou surexposées. On n'en reparle un petit peu plus tard.


Comment l’appareil obtient-il une exposition normale ?


Vous l’aurez remarqué, en mode automatique, les photos sont généralement normalement exposées : l’appareil se débrouille tout seul pour faire une image ni trop claire ni trop sombre, c’est le principe. Mais comment fait-il ?


Sans rentrer dans trop de détails techniques, l’appareil possède des capteurs pour mesurer la luminosité de l’image. Il possède même plusieurs modes : il peut soit se baser uniquement sur le centre de l’image, soit sur la totalité de l’image, ou un intermédiaire entre les deux. Ce sont les modes de mesure de luminosité.


En fonction de ces mesures, l’appareil décide de laisser rentrer plus ou moins la lumière.


Mode d'Exposition manuel et Comment modifier l'exposition ?


C'est le mode que j'utilise le plus et que je vous recommande. Et non, ce n'est pas pour me vanter, mais j'aime comprendre et maîtriser tous les paramètres afin d'être sur du résultat final. (Ce mode n'empêche pas les erreurs bien évidemment.)


L’exposition est influencée par 3 paramètres :


  • L'ouverture du diaphragme : situer dans l'objectif elle contrôle la quantité de lumière qui entre dans le capteur. Une grande ouverture (par exemple, f,2) laisse passer plus de lumière, tandis qu'une petite ouverture (par exemple, f,22) laisse passer moins de lumière.


Diaphragme objectif photo
  • La vitesse d'obturation : il s'agit du temps pendant lequel le capteur ou le film est exposé à la lumière. Une vitesse d'obturation plus longue (1/30) laisse passer plus de lumière, tandis qu'une vitesse d'obturation plus rapide laisse passer moins de lumière. (1/500)


  • La sensibilité ISO : c'est la sensibilité du capteur ou du film à la lumière. Un ISO plus élevé rend le capteur plus sensible à la lumière, ce qui signifie qu'il peut capturer des images dans des conditions de faible luminosité, mais il peut également introduire du bruit dans l'image.


Je parlerai individuellement de ces paramètres dans des articles ne vous inquiétez pas.


Pour obtenir une exposition normale, ces trois paramètres doivent être équilibrés en fonction de la luminosité de la scène que vous photographiez. Une exposition correcte garantit que les zones claires de l'image ne sont pas surexposées (perdant les détails) et que les zones sombres ne sont pas sous-exposées (devenant noires sans détails).


Pour résumer, l’augmentation de la sensibilité, de l’ouverture ou du temps fait rentrer plus de lumière, et donc augmente l’exposition. Et inversement, moins de lumière.


Le triangle d'exposition


On n'en arrive à ce fameux triangle d'exposition.


Triangle d'exposition

En fait, ces 3 éléments de l’exposition sont interconnectés : vous ne pouvez jamais réellement les isoler les uns des autres sans changer quelque chose à votre image.

Si vous changez l’un, mais que vous souhaitez garder la même exposition, les autres seront inévitablement impactés. C’est pour cela qu’on peut les regrouper sous la notion de triangle de l’exposition.


Tout ça c'est bien joli, mais cela reste une image pour voir ce qu'est l'exposition d'une photo avec les 3 paramètres. Un outil concret et que je vous recommande d'utiliser, mais alors direct ! C'est l'histogramme.

L'histogramme c'est quoi ?

C'est the outil pour mesurer l'exposition de son image. Il est disponible sur la plupart des appareils photo, mais aussi de vos logiciels de post traitement.


Voici à quoi il ressemble :


Histogramme

Ça paraît bien compliqué au premier abord, mais pas du tout, laissez-moi vous expliquer.


Il s'agit tout simplement de la représentation en temps réel de la lumière sur la scène.

Les basses lumières sont représentées sur la gauche, les hautes lumières sur la droite et au milieu les tons moyens.

En voyant cet histogramme, on peut en conclure que l'image est normalement exposée et effectivement puisqu'il s'agit de l'histogramme de cette image :


Phare en Bretagne

Pourquoi je dis qu'avec cet histogramme la photo doit être bien exposée ?

Parce que rien n'est trop à droite ou à gauche (on parle toujours de photo ou de politique là ?)


Cela va plus vous parler avec d'autres exemples :


Phare en Bretagne

Voici l'histogramme de cette image :


Histogramme

 

Phare en Bretagne

Et celui de cette image :


Histogramme

Pour avoir la photo théoriquement bien exposée, il faut garder les tracés le maximum au milieu.

Chaque scène, chaque photographie aura un histogramme différent. Il n'existe pas non plus d'histogramme "parfait."


Photo de paysage
Photo non éditée

Histogramme

Sur celui de cette image non éditée, les tracés ont tendance à partir sur la droite. C'est normal, le soleil était haut dans le ciel et donc très lumineux. L'image à un fort contraste, mais en quelques clics avec le post traitement, il est facile de ramener le tracé plus au milieu et ainsi donc de corriger l'exposition.


Faut-il se prendre la tête à toujours respecter l'exposition ?


Absolument pas. C'est toujours pareil en photographie.


Comprendre et maîtriser l'exposition c'est super pour pouvoir analyser une scène, la lumière, les réglages qu'il faut choisir, mais ça ne fait pas tout.


Mont Saint Michel

Prenons cette photo pour exemple, là mon but artistique est de faire un genre d'effet d'ombre chinoise avec le Mont-Saint-Michel où une partie de l’image est volontairement sous-exposée et donc noire. En plus en faisant cela, le ciel garde une exposition parfaite avec de super dégradé de couleurs.


Bon, la photo n'est pas parfaite puisque facilement 1/3 de la photo (bas de l'image) est tout sombre et inintéressant. (zone morte) Mais c'est pour vous montrer.

La tendance a légèrement surexposé l'image vous donnera aussi des couleurs à effet pastel. C'est au goût de chacun.


Je n’irai pas plus loin aujourd’hui pour vous laisser le temps d’intégrer ces notions. La suite est consacrée aux 3 angles du triangle : l’ouverture, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO. Après leur lecture, vous pourrez commencer à maîtriser l’exposition sur votre appareil et à commencer à jouer avec : et vous verrez, les possibilités sont infinies !


Merci d'avoir pris le temps de lire cet article !

N'hésitez pas si vous avez des questions, l'espace commentaire est là pour ça et mes DM Instagram sont ouverts à tous. :)


Dessin appareil photo

PS: vous souhaitez me soutenir dans mon travail et pour les futurs projets ?

Vous avez la possibilité de me faire un don juste ci-dessous.



31 vues0 commentaire
bottom of page