top of page

L'histogramme en photo: Un excellent outil pour l'exposition. Comment ça marche ?


L'histogramme en photographie

Vous avez peut-être déjà entendu parler de l’histogramme ? Vous l’avez au moins aperçu, que ce soit sur votre appareil photo, dans votre logiciel de retouche ou même dans mon article sur l'exposition.


Mais qu’est-ce que l’histogramme ? Est-ce important ou juste un truc futile et incompréhensible ? Quelle information donne-t-il ? Comment l’utiliser et le lire ? Nous allons voir tout ça ensemble. 😉


Comprendre et lire un histogramme


Encore un nom à coucher dehors qui vous rappelle peut-être de mauvais souvenirs pendant lesquels vous étudiez les mathématiques. Si c'est encore le cas, et bien force à vous ! 😏


En photographie, l’histogramme vous permet de visualiser comment se distribuent les tons clairs, foncés et moyen dans votre image. Autrement dit, il donne des informations sur l’exposition de votre image.


Plus simplement, à gauche de l’histogramme sont représentés les pixels les plus noirs, ensuite les ombres, donc un peu moins noir. Au centre, il est écrit exposition, mais ce sont plutôt les tons moyens. Et à droite les pixels clairs des hautes lumières et les pixels les plus blanc.


Plus il y a de pixels pour telle ou telle tonalité (très sombre, moyen, très clair, et tous les intermédiaires), plus le pic sera élevé. Prenons d’abord un histogramme d'une de mes images pour vous expliquer :


Histogramme

Histogramme

Histogramme

Histogramme

Histogramme

Vous voyez l’idée ? Voici à quelle photo cet histogramme appartient :


Photo de paysage

L'histogramme est dit "bon" puisque pas mal de pixels se trouvent dans les tons moyens, mais il y a aussi du contraste dans l'image puisqu'un petit pic commence à s'élever dans les hautes lumières (à droite) et dans les ombres (à gauche).


Autre exemple :


Histogramme

Cet histogramme va avec cette photo :


Photo de paysage

Il y a un pic bien plus important dans les ombres, cela dit, c'est normal puisqu'il y a une bonne zone de l'image (gribouillée en rouge) qui est plongée dans le noir.


Un dernier pour la route ?


Histogramme

C'est l'histogramme de cette image :


Photo de la Lune

Donc ici, il y a un gros pic à gauche, car il y a beaucoup de pixels sombres voire même carrément noir.


En fait, la photo est presque entièrement noire mise à part la Lune. Ici, c’était inévitable puisque le ciel de nuit, est complètement noir. Ça ne s'invente pas ! C'est tout aussi bien afin de faire ressortir l’ambiance lunaire à ce moment. Rappelez vous que l’exposition parfaite n’existe pas 😉.


Même si d'après l'histogramme, la photo semble être sous-exposée, c'est tout à fait normal pour ce cas.


Cela dit, si ce n’est pas volontaire, un histogramme comme celui-ci indique une sous-exposition : il y a un gros pic collé à gauche. À l’inverse, un histogramme avec un pic collé à droite indique une sur-exposition (une image avec beaucoup de blanc).

Vous pouvez voir cet histogramme sur votre appareil photo si l'option est disponible, ou dans n’importe quel logiciel de retouche photo qui le propose. Il existe également un histogramme pour chaque composant coloré de l’image (rouge, Vert et Bleu qu'on arrive à apercevoir sur mes exemples) qui fonctionne sur le même principe, à part qu’il représente la gamme de tons uniquement de la couleur sélectionnée.


Du coup, j'ai envie de poser une question.


Existe-t-il un histogramme parfait ?


Comme je l’ai dit plus haut, un histogramme peut indiquer simplement une sous-exposition ou une sur-exposition. Si vous cherchez une exposition “standard” (où toute l’image est correctement exposée), vous allez donc chercher à obtenir un histogramme où toutes les parties centrales possèdent pas mal de pixels, avec un léger pic vers le milieu, mais où les extrémités droite et gauche n’en contiennent pas ou peu. Quelque chose comme ça donc :


Histogramme

Sauf que bien évidemment, ce n’est pas aussi simple que ça. La photo de la Lune que j’ai montrée plus haut possède un histogramme très nettement différent et pourtant, elle est bonne (enfin moi je l’aime bien cette photo. Et que le ciel de nuit soit totalement noir, on ne peut pas faire grand-chose).


L’histogramme est donc un outil qui vous donne des informations sur l’exposition de votre photo, et c’est à vous d’en faire bon usage. Il est normal d’avoir un histogramme qui s’éloigne du modèle “standard” dans certaines conditions comme les photos de silhouette, de nuit, dans la neige, etc.


Mais pour répondre à la question, non, il n'existe pas d'histogramme parfait. Ça reste un excellent outil dont je me sers énormément pour la prise de vue et la retouche, mais c'est comme tout, il n'est pas infaillible.


Comment bien utiliser cet outil ?


Tout d’abord, servez vous des capacités de votre appareil : quand vous prenez des clichés d’un sujet, regardez l’histogramme. Je vous conseille même de régler votre appareil de façon à ce qu’il l’affiche par défaut, ça vous évitera de fâcheuses découvertes plus tard.


Notez que sur un appareil à visée électronique comme un mirrorless (sans miroir) ou hybride comme on aime les appeler, vous pouvez même le voir dans le viseur avant la prise de vue, ce qui est très pratique.


Tout dépend de votre intention photographique comme je l’ai dit plus haut, mais si vous constatez à l’histogramme que votre photo est sous-exposée ou sur-exposée, essayez de régler le problème grâce aux connaissances que vous avez si vous avez bien lu le blog 😉.


Sauf si c’est volontaire évidemment ! Parfois on peut le voir directement sur l’aperçu de l’image, mais vu la taille des écrans, l’histogramme est un outil plus sûr.

Si vous n’arrivez pas à totalement à supprimer une sur-exposition ou une sous-exposition, ne vous inquiétez pas, vous pourrez travailler plus finement sur l’histogramme en post-traitement grâce à la magie des fichiers RAW !


Attention, ça ne veut pas dire que vous pouvez faire n’importe quoi et tout rattraper sur l’ordinateur. Il faut quand même avoir une bonne base. L'histogramme est un super outil pour nous aider à exposer du mieux possible nos images, mais encore une fois, il n'est pas infaillible selon la situation.


En tout cas, retenez bien cette notion car elle vous servira beaucoup et nous en reparlerons dans un article complet qui arrivera prochainement sur le développement photographique.

Si cet article vous a plu, partagez-le avec vos amis, et abonnez vous gratuitement à la NEWSLETTER pour être averti des prochains !


 

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article !

N'hésitez pas si vous avez des questions, l'espace commentaire est là pour ça et mes DM Instagram sont ouverts à tous. :)


Et n’oubliez pas de partager l’article !


Dessin appareil photo

PS: vous souhaitez me soutenir dans mon travail et pour les futurs projets ?

Vous avez la possibilité de me faire un don juste ci-dessous.



40 vues0 commentaire

Коментарі

Оцінка: 0 з 5 зірок.
Ще немає оцінок

Додайте оцінку
bottom of page