top of page

Quelques conseils pour photographier les couleurs, et l'ambiance de l'automne


Photographier les couleurs de l'automne.

L'automne est ma saison préférée pour la photographie, c'est d'ailleurs pour cela que j'y consacre un article. 😏


Découvrez 5 astuces simples et efficaces pour profiter au maximum de la saison et réaliser des clichés qui feront honneur à ce que nous offre la nature pendant cette période.


Juste avant de commencer, pourquoi l'automne est une formidable saison pour la photographie ?


Pourquoi photographier les couleurs / l'ambiance de l'automne ?


L’automne est une saison très propice à la photographie : La nature se pare de 1 000 couleurs, les feuilles mortes se ramassent à la pelle, la lumière est extrêmement douce et agréable pour la photographie. Bref, c'est la meilleure saison du monde 😉 (désolé les "étéistes".)


Toutes les photos que vous allez voir dans cet article ont été prises pendant la saison automnale, c'est-à-dire de début octobre à fin décembre.


Les conseils pour photographier les couleurs de l'automne, c'est parti !


1. Utilisez les Golden Hours


Photo de paysage

Vous aurez peut-être l’impression que je me répète, mais la lumière des Golden hours (ces moments magiques où le soleil est bas sur l’horizon) se prête particulièrement à la photographie de ces couleurs automnales. En effet, c’est une lumière aux tons très chauds qui renforce les couleurs déjà chaudes de l’automne (rouge, orange, jaune…). Prendre vos clichés à ces moments-là vous permettra donc d’obtenir des couleurs très saturées et donc de bien retranscrire toute l’intensité de ces tons chauds.


Mais attention : l’image étant dominée par une lumière chaude, la balance des blancs automatique de votre appareil va avoir tendance à compenser, c’est-à-dire à refroidir les tons de l’image, ce qui n’est pas souhaitable. Pensez donc à la réchauffer en post-traitement, ou à utiliser le réglage « Lumière du jour » de votre appareil si vous ne développez pas encore vos images.


Avec le format RAW, la balance des blancs n'étant pas fixée, il n'y aura aucun problème à la modifier après la prise de vue, notamment avec un logiciel comme Adobe Lightroom.

Je dis que les couleurs "chaudes", c'est bien, mais étant un grand fan des tons plus "froids" rien ne vous empêche de contraster les couleurs, en refroidissement un petit peu l'image.


Note : Des tutos sur la retouche / développement photographique arrivent bientôt !


Comme avec ces exemples :


Photo de paysage
Photo de paysage

2. Photographiez aussi par temps couvert


Photo de paysage

Cela peut sembler contradictoire avec ce que je viens de raconter, mais pas du tout !


En effet, la lumière très diffuse d’un temps couvert (ou simplement avec des nuages) est très douce, et presque omnidirectionnelle. Elle vous évitera donc les ombres trop marquées d’un plein soleil. Ce type de temps crée une ambiance "moody", ce qui permet de retranscrire toute l’atmosphère humide et fraîche de l’automne, qui évoque comme une attente, un moment où le temps est suspendu.


Techniquement, il faut faire attention à ce type de lumière : étant plutôt froide (bleue), elle rentre en désaccord avec les tons chauds que vous cherchez à capturer. Il faudra donc ici aussi jouer manuellement de la balance des blancs en post-traitement afin de faire apparaître ces couleurs sans pour autant faire disparaître l’ambiance que vous cherchez à faire ressentir à ceux qui regarderont l’image. C’est un équilibre à trouver au cas par cas, n’hésitez donc pas à y passer du temps pour sublimer votre photo.


Aussi, je dis de sortir photographier par temps couvert, mais en réalité absolument toutes les conditions sont propices à la photographie en cette saison… Même avec du soleil !


Photo de paysage

3. Ne photographiez pas que les couleurs de l’automne


Photo de paysage

Et oui, ce n’est pas parce que vous avez sous les yeux une palette de couleur superbe qu’il faut oublier les règles de base de la photographie, et en particulier celle de trouver un sujet fort. Parce que des photos d’arbres en automne, c’est bien joli, mais vous allez vite constater qu’elles se ressemblent toutes et qu’aucune n’a réellement "d’intérêt".


Bon, ça peut juste être une photographie contemplative, mais c'est toujours mieux avec un sujet fort.


Il faut donc bien comprendre que les couleurs ne sont pas vraiment votre sujet, et qu’elles ne vous permettent pas de zapper la composition, le choix du sujet, la lumière, les ombres, le contraste, les lignes de force, l’ambiance, l’émotion, etc. En fait, ces couleurs renforcent l’impact d’une image qui doit déjà être de qualité à la base.


Exercice simple : imaginez votre image en noir et blanc. Si elle n’a plus d’intérêt, c’est que la photo n’est pas assez bonne à la base. Donc pensez à vérifier votre composition, le contraste, sujet, etc.


Encore une fois, votre photo peut juste "être belle à regarder" sans forcément en faire des caisses.


4. Faîtes preuve d’originalité


Le problème des « conditions idéales pour la photographie », c’est que vous n’êtes pas le seul à l’avoir remarqué. Les photos d’automne ne manquent pas, et pour faire un cliché qui se détache du lot et qui attire l’œil, il faut faire preuve d’originalité.


Il y a autant de façons de sortir du lot qu’il y a de photographes, mais il existe deux astuces qui fonctionnent bien :


  • Pensez à prendre des clichés plus près : on voit plus rarement des photos d’une feuille, ou même d’une partie d’une feuille. Ils peuvent être très forts si vous parvenez à être un peu créatifs. Utilisez la profondeur de champ, une composition originale, etc.


  • Utilisez l’eau : la caractéristique de l’automne, c’est aussi que c’est une saison pluvieuse. Or, les reflets des couleurs automnales dans l’eau peuvent être très intéressants et créer des formes un peu abstraites qui donneront de l’impact à vos images. N’oubliez pas non plus les zones naturellement humides (lacs, rivières, marais) : ce sont souvent des espaces naturels exceptionnels et préservés qui vous donneront l’occasion de réaliser des photos de paysages automnaux qui ont un petit truc en plus.


Photo de paysage

5. La saturation est reine


Photo de paysage

Pour mettre en valeur de telles couleurs, il faut les saturer. En français, il faut

qu’elles « pètent » un peu plus. Comment faire ? Il y a plusieurs méthodes :


  • Utiliser un filtre polarisant. Comme je l’ai déjà dit, cet accessoire permet de saturer les couleurs, et il peut être très utile en automne.


  • Si vous shootez encore en JPEG, utilisez un style d’image personnalisé sur votre appareil pour pousser la saturation. Je parle plus en détail des styles d'images ici.


  • Si vous shootez en RAW (félicitations 😏), vous pourrez donner du peps aux couleurs en post-traitement, grâce à des outils appelés vibrance ou plus simplement saturation. Il y a aussi l'outil "TSL" pour teinte, saturation et luminance, mais c'est un outil un petit peu plus poussé.


Je vous invite cependant tout de même à vous y intéresser. Pour faire simple, cet outil peut modifier la teinte, la saturation et la luminance d'une couleur à la fois. Par exemple : uniquement le rouge présent dans l'image, l'orange, le magenta, etc.


En général, trop forcer sur la vibrance et la saturation, ce n'est pas ouf. Alors inutile de pousser les curseurs à fond. 😉


 

Voilà, j’espère que ces quelques éléments vous permettront de nous régaler les yeux de nombreux clichés d’automne. N'hésitez pas à partager vos prises de vues sur les réseaux sociaux, les forums, groupe Facebook, et Instagram afin d'avoir des avis objectifs.


Laissez un commentaire si vous avez des remarques ou des questions, et si vous voulez être informés directement dans votre boîte mail des prochains articles et vidéos qui sortiront, abonnez-vous à la newsletter, c'est gratuit et sans spam !


Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂 ça fait toujours plaisir.



PS : vous souhaitez me soutenir dans mon travail et pour les futurs projets ?

Vous avez la possibilité de me faire un don.

7 vues0 commentaire

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page