top of page

Les raisons pour lesquelles un objectif 50 mm F/1.8 fera de vous un meilleur photographe


Les objectifs 50 mm

Le deuxième objectif que j'ai acheté en commençant la photographie, était une optique 50 mm 1.8 de chez Canon pour le monter sur un 750D, de Canon également.


Est-ce que j'étais un meilleur photographe que maintenant ? Absolument pas 😂. Il y a tout de même un contexte et quelques explications, et je vais vous expliquer au travers de conseils : pourquoi il pourrait faire de vous un meilleur photographe ? Parce que oui, c'est quand même possible.


Quelques explications à donner


Pourquoi je dis que non, je n'étais pas un meilleur photographe avec un 50 mm 1.8 ?


C'est très simple… J'étais excessivement nul en photographie à mes débuts ! Loin de moi l'idée de me vanter par rapport à mes photos d'aujourd'hui, mais je trouve que j'ai affiné mon style, mes techniques, et que ma vision de la photographie et de mes photos en elles-mêmes sont meilleures. Ou du moins, me plaisent plus qu'avant !


En revanche, il faut comprendre le pourquoi un objectif de ce type peut bel et bien faire de vous un "meilleur" photographe. C'est ce que je vais vous expliquer après dans l'article.


Alors déjà, si pour vous « 50 mm F/1.8 » a autant de signification que la vitesse de la lumière divisé par la racine carrée du pourtour de Jupiter… " U mad bro? " Commencez par lire l’article sur le choix d’un objectif qui devrait vous éclairer sur ces caractéristiques.


Pour résumer, c’est donc une focale fixe (ce qui veut dire qu’on ne peut pas changer sa distance focale, on ne peut pas zoomer quoi), qui possède une ouverture maximale très importante (F/1.8 alors qu’un 18-55 mm du kit ouvre en général à F/3.5), et qui a en plus l’amabilité d’avoir une excellente qualité d’image pour un prix modique (autour des 100 € et 200 euros pour les hybrides !)


Ce caillou existe chez Canon, Nikon, mais aussi dans d’autres marques comme Sony. Sur du micro 4/3, etc. Cherchez plutôt un 20 ou un 25 mm pour avoir une équivalence plein format.


Voyons donc ce qui me pousse à faire un article complet sur cette optique tellement je la trouve géniale.


L'objectif 50 mm 1.8, indispensable en basse lumière


C’est l’avantage technique le plus évident : une grande ouverture suppose que plus de lumière peut entrer, et donc qu’il est possible de photographier dans des conditions de basse lumière. L'objectif 50 mm 1.8 est fait pour ça avec sa grande ouverture de diaphragme.


Le premier exemple qui me vient à l’esprit est la photo de concert, ou la photo de nuit : il n’y a quasiment pas de lumière, et à part dans les moments où les spots sont à fond, il vous sera très difficile d’obtenir une image correctement exposée avec l’objectif du kit, qui à 55 mm n’ouvre qu’à F/5.6 : la différence est tout simplement énorme !


De plus, pour éviter le flou de bouger, il vous faut utiliser une vitesse d’obturation assez importante afin de figer le mouvement, d’où l’intérêt d’avoir une grande ouverture pour compenser. C’est donc une excellente optique pour le concert, la photo de nuit, le portrait… Le seul souci étant qu’il est un peu plus difficile de cadrer puisque vous ne pouvez pas zoomer.


Photo d'un concert

La photo de concert est une chose, mais après tout, vous n’aimez peut-être pas ça, ou n’êtes pas amenés à en faire régulièrement.


Mais les concerts ne sont pas la seule situation où la lumière est basse. Prenons une journée d’automne/hiver classique, où le soleil se couche vers 17 h, et où il pleut des cordes.


En gros, il fait très sombre toute la journée, et il fait nuit noire quasi dès 17h30. C’est une situation où vous atteignez déjà les limites techniques de l’objectif du kit, qui galère nettement à vous sortir une photo où on voit autre chose qu’un amas de pixels noirs.


Et bien un 50 mm F/1.8 adore ça. Ça m'est arrivé plusieurs fois, des conditions de faible luminosité, et le F1.8 ou même 2.8 sont très appréciables.


Une grande ville de nuit

Une profondeur de champ et un flou d'arrière-plan inédits


Dès le premier cliché que j’ai pris avec cette optique, j’ai su qu’avant ça, je ne savais pas vraiment ce qu’était la profondeur de champ. En effet, comme vous le savez si vous avez lu l’article sur l’ouverture, plus l’ouverture est grande (= F petit), plus la profondeur de champ est faible.


Et à F/1.8, ça se voit vraiment. On voit une différence entre F/3.5 et F/8, mais on découvre réellement ce que c’est à F/1.8. C’est un peu compliqué à expliquer, c’est réellement un ressenti photographique que je trouve exceptionnel.


La différence apparaît nettement, mais utiliser un 50 mm 1.8 est sans doute la meilleure façon de s’en rendre compte.


Vous allez me dire que c’est bien joli, mais est-ce que ça change vraiment la vie ? Et bien, il est évident que vous avez ainsi plus de possibilités photographiques, plus d’amplitude pour créer l’image que vous souhaitez, notamment pour isoler le sujet de l’arrière-plan. Le meilleur argument est encore une image :


Portrait d'une femme dans un parc

Alors bien sûr, ce n'est pas aussi polyvalent qu'un zoom, comme un 24-70 mm par exemple, mais comme dit précédemment, la qualité optique de ces objectifs est excellente et pour un coût relativement dérisoire.


Vous êtes obligés de bouger


Ça ne vous aura pas échappé : cette optique est une focale fixe, ce qui veut donc dire que vous ne pouvez pas zoomer. Tant que vous n’avez vécu qu’avec des zooms, ça peut être un handicap.


Un handicap si par exemple, vous ne bougez pas avec votre zoom, vous vous contentez de zoomer pour faire une composition. Ce qui n'est pas un mal d'ailleurs ! Mais vraiment, avec des focales fixes, on se déplace et on travaille plus les compositions.


En réalité, le fait de travailler avec une focale fixe vous oblige à être créatifs : vous êtes forcés à travailler votre composition finement pour éliminer les éléments gênants, à adopter un point de vue original, à cadrer subtilement votre image. Vous êtes sans cesse mobiles, et ne prenez rien pour acquis, ça, c'est bien en photographie. 😉


Femme dans les lavandes

Pourquoi vos images seront sans doute meilleures ? Parce que cette optique permet :


  • De pouvoir exprimer ma créativité dans un plus grand nombre de situations.


  • D’avoir un champ de possibilités plus grand en termes de profondeur de champ (selon moi, l'un des éléments fondamentaux d’une photo réussie est une profondeur de champ maîtrisée.)


  • De renforcer ma créativité en me forçant à bouger.


  • De travailler mes compositions plus finement.


Un autre indice : cet objectif est resté monté quasi en permanence sur mon appareil photo depuis que je l’ai.

Je ne l'ai plus là 😅, mais j'ai changé d'appareil et de marque aussi ! C'est normal. 😂


J'hésite vraiment à en reprendre un de 50 mm 1.8, mais j'aime beaucoup les Sony 24 mm et 40 mm F2.8 en focale fixe. Un peu plus cher qu'un 50 mm 1.8 d'ailleurs… Alors je ne sais pas encore. :)


Si vous souhaitez développer votre créativité, faire un peu d’art en photographie, c’est le premier achat à faire après votre boîtier muni de l’objectif du kit. Pour le prix, vous ne le regretterez pas !


Sélection d’objectifs 50 mm (environ) pour toutes les marques


Pour vous aider, j’ai décidé de rajouter à cet article une sélection d’objectifs selon la marque de votre appareil. Je n’ai mis que les objectifs pas chers ici, le but étant d’obtenir tous ces avantages pour un petit prix.


Objectif photo

Le Canon EF 50 mm f/1.8 STM est vendu environ 130 €, et il fera parfaitement le job.


Vous pouvez l’adapter sur tous les reflex Canon EOS, et aussi sur les hybrides Canon EOS R via un adaptateur de la marque.







Objectif photo

Si vous avez un hybride Full Frame Canon, regardez le Canon RF 50 mm f/1.8 STM.












Objectif photo

Le Nikon AF-S NIKKOR 50 mm f/1.8 G fera l’affaire pour tous les appareils reflex Nikon D ou hybrides Nikon Z. (avec bague d'adaptation du coup ? A confirmer.)












Objectif photo

Si vous avez un hybride Nikon Z à capteur Full Frame ou APS-C, regardez du côté du Nikkor Z 40 mm f/2. Il est bon optiquement, et bien plus abordable que la version 50 mm F/1.8.











Objectif photo

Le Sony FE 50 mm F1.8 est un peu plus cher (dans les 180 €), mais vous ne trouverez malheureusement pas moins cher. Vous pourrez l’utiliser sur la série des Sony A.















Objectif photo

Les hybrides Fujifilm n’étant dotés "que" de capteurs APS-C, je vous conseille le FUJINON XF 35 mm F2 R WR.

Malheureusement, il coûte pas loin de 400 €, on est loin d’un objectif pas cher… Ce sera l'exception de cet article. 😅












Objectif photo

Sur format micro 4/3, c’est un peu particulier, car Panasonic et Olympus se sont mis d’accord sur un standard, et les optiques d’une marque sont adaptables sur les boîtiers de l’autre marque.


Panasonic propose donc le Panasonic LUMIX G 25 mm F1.7 ASPH, pour 200 € ou moins.




Liens Amazon, non affiliés.

 

Voilà, j’espère que cet article vous aura aidé et vous fera découvrir (un peu) l'univers des focales fixes notamment des 50 mm.


N’hésitez pas à poster un commentaire pour vous exprimer sur cette optique ou poser vos questions, et pensez à vous inscrire à la newsletter si vous souhaitez être mis au courant des prochains articles. C'est bien sûr, totalement gratuit. 😉


Et n’oubliez pas de partager l’article !



PS : vous souhaitez me soutenir dans mon travail et pour les futurs projets ?

Vous avez la possibilité de me faire un don.

16 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page