top of page

Tout sur les filtres en photographie (La vidéo ça marche aussi.)

Dernière mise à jour : 11 mars


Les filtres en photo

Hello ! J'aimerais vous parler de l'utilisation des filtres en photographie (en vidéo, ça fonctionne aussi.)


C'est un sujet assez vaste et il y a pas mal de chose à voir, mais on va y aller en douceur au cas par cas ne vous inquiétez pas.


Un petit disclaimer avant de commencer ?


Pour l'illustration de cet article, je vais vous montrer divers filtres de différentes marques, mais sachez que je ne les ai pas tous essayés et je ne suis absolument pas sponsorisé par ces marques. En effet, c'est principalement pour vous montrer à quoi ressemble tel ou tel filtre et expliquer leurs effets sur l'image.


Pour tout vous dire, j'utilise dans la majorité des cas des filtres de la marque K&F Concept, il est vrai qu'ils m'ont souvent offert ces filtres pour que je puisse les tester et en parler sur les réseaux, mais je n'ai reçu aucun paiement pour ça et je suis parfaitement libre de dire ce que je pense. (En bien comme en mal.)


Autre chose, je vous partagerai une alternative numérique pour certains filtres.


Je m'explique : avec la photographie numérique et surtout grâce aux logiciels de retouche qui sont de plus en plus performants, l'utilisation de filtre peut faire double emploi. Mais bon, vous allez voir ici l'effet de chaque filtre et n'oubliez pas que la retouche n'a rien de magique. En vrai, il vaut mieux avoir quelques filtres dans son sac et les utiliser plutôt que de tout faire en post-production. Je rappelle que ce qui est fait pendant la prise de vue n'est plus à faire. Bien évidemment il y a quelques filtres qui sont encore indispensables, mais on y reviendra.


Sur ce, commençons !


 

L’utilisation d’un reflex ou appareil sans miroir numérique peu importe la marque implique souvent l’achat de divers accessoires plus ou moins utiles. Seulement, devant toutes ces possibilités qui s’offrent à vous, il est parfois difficile de s’y retrouver. Un point sur les filtres donc, éléments qui se placent devant la lentille de l’objectif afin de créer des effets particuliers.


En photo argentique, les filtres sont nombreux et diversifiés, et souvent très utiles afin de corriger certains problèmes techniques ou de créer des effets particuliers.


Eh oui, en photographie argentique surtout à l'époque, nous n'avions pas de logiciel comme Lightroom pour éditer aussi facilement les photos.

Seulement aujourd’hui, ces effets peuvent être reproduits à l’aide de nombreux logiciels de retouche photo existants, et sont donc devenus presque "inutiles". Cela dit, il reste tout de même certains filtres qui sont indispensables, nous y reviendrons.


Juste avant de revenir sur chacun de ces filtres, il me semble utile de préciser deux points essentiels :


Quel que soit votre objectif, vous pouvez placer dessus un filtre de n’importe quelle marque, tant qu’il est du même diamètre que l’optique (qui est indiqué dessus, ou dans les caractéristiques techniques de votre objectif).


Vous pouvez également utiliser des bagues d’adaptation pour placer des filtres d’un grand diamètre (82 mm par exemple) sur des objectifs plus petits (52 mm de diamètre par exemple). Ceci vous évitera donc l’achat d’un filtre pour chacun de vos objectifs.


J'ai pour ma part une seule taille de filtre qui convient à deux de mes objectifs. 82 mm et avec ça pour ma troisième optique qui a un diamètre juste un cran en dessous (77 mm), j'utilise une bague d'adaptation.


Bague d'adaptation de filtre
Des bagues d’adaptation vissées les unes aux autres

Petite précision : les objectifs avec une lentille frontale bombée sont les seuls à ne pas accepter de filtre vissant. Mais ils ne sont pas nombreux, donc cela ne vous concernera peut-être pas.


Autre chose, il est important de ne pas lésiner sur la qualité du filtre : en effet, il s’installe entre votre objectif et la lumière. Un filtre bon marché peut donc dégrader l’image de façon visible. À l’inverse, il serait évidemment peu judicieux d’investir dans des filtres de très haute qualité pour les placer sur des objectifs kit. Après, vous faites comme vous voulez et si le filtre est pertinent niveau qualité et surtout diamètre, vous pourrez être amené à le garder même si vous changez d'optique. Prenez ça en considération.


Le filtre de protection, et filtre UV


Ces filtres sont très connus, vous avez peut-être déjà entendu parler d'eux.


Au temps de l’argentique, le filtre UV était utilisé pour bloquer les rayons ultraviolets qui donnaient une dominante bleue aux photos.


En numérique, c’est différent : les capteurs ne sont pas autant sensibles aux UV que les films argentiques, et tous les objectifs modernes sont traités contre les UV, si bien que l’intérêt d’utiliser des filtres UV pour obtenir des couleurs fidèles en numérique est vraiment devenu anecdotique.


Retenez donc qu’en numérique, les filtres UV et les filtres de protection neutre remplissent désormais la même mission : protéger la lentille frontale de votre objectif.

Vous entendrez peut-être que le filtre UV permet également de réduire le voile atmosphérique (à la mer ou à la montagne). Franchement, je n’ai observé aucun effet notable.


Filtre UV

Un filtre UV / de protection dégrade-t-il l’image ?


Oui, malheureusement… En fait, comme beaucoup de filtres (s'ils sont bas de gamme et selon les marques), des défauts peuvent apparaître. Problème de netteté dans l'image, de couleur, de contraste… Je vous invite à vous renseigner si vous voulez avoir ce genre de filtre pour protéger vos objectifs.

Des filtres de protection (non UV) s'ils sont de bonne qualité et parfaitement neutre, vous n'aurez aucune différence perceptible et ça fera alors une bonne protection pour vos optiques.


Avec l'utilisation de ce genre de filtre, des flares supplémentaires peuvent aussi apparaître.


Le terme "flare" en photographie fait référence à un type spécifique d'aberration optique qui se produit lorsqu'une lumière parasite pénètre dans l'objectif de l'appareil photo, provoquant des artefacts lumineux indésirables dans l'image finale. Ces artefacts peuvent se présenter sous forme de taches, de halos ou de rayons lumineux, généralement de forme irrégulière, et peuvent être visibles dans les zones lumineuses de l'image.


Les flares sont souvent causés par des sources de lumière directe ou indirecte, comme le soleil, les lampadaires ou les projecteurs, qui émettent de la lumière dans l'objectif de l'appareil photo. Les flares peuvent être plus prononcés lorsqu'ils sont photographiés avec des ouvertures d'objectif plus larges ou lorsque l'objectif est exposé à un fort contre-jour.


Bien que les flares puissent parfois être considérés comme des défauts indésirables, certains photographes les intègrent délibérément dans leurs images pour ajouter un effet artistique ou une atmosphère particulière. Un peu comme moi avec cette photo :


Photo de paysage

Pour vous la faire courte, moi je n'utilise pas ce genre de filtre (peut-être le devrais-je), mais selon votre utilisation et si vous souhaitez protéger un peu votre matériel, ils peuvent être faits pour vous.


Comment choisir un filtre de protection ?


Si vous décidez d’utiliser un filtre de protection, il est important de ne pas lésiner sur sa qualité.


Un bon filtre de protection n’est pas un simple morceau de verre. C’est un verre de qualité optique, comme les lentilles qui composent vos objectifs. Concrètement, voici les caractéristiques à regarder pour le choix d’un filtre :


  • Un verre de qualité optique

  • Le traitement multicouche, qui permet de limiter un maximum les dégradations optiques comme le flare.

  • Des traitements spécifiques du verre (hydrophobe, oléophobe, anti-tâche, anti-statique, anti-rayure), pour le rendre plus résistant et faciliter le nettoyage avec un tissu.


Un traitement hydrophobe/oléphobe du filtre signifie que les gouttelettes d’eau/d’huile ne vont pas s’étaler sur la surface, mais rester posées ou glisser dessus. Cette propriété rend le nettoyage du filtre très facile. Dans tous les cas, choisissez au moins du milieu de gamme en investissant dans un produit d’une marque de confiance.


Le filtre polarisant


Contrairement au filtre de protection ou au filtre UV, le filtre polarisant modifie l’image.


Ce qui est intéressant, c’est que ces modifications ne sont pas entièrement reproductibles sur ordinateur, d’où l’intérêt de l’utiliser. Que fait donc ce filtre ?


Filtre polarisant

Les effets du filtre polarisant


Je vais vous en citer trois, mais ils sont en réalité tous une conséquence du premier :


Le filtre polarisant élimine les reflets sur pas mal de surfaces.

Plus précisément, mais sans trop rentrer dans des détails inutiles, la lumière qui se réfléchit sur une surface et nous éblouit a une caractéristique particulière : on dit qu’elle est polarisée. Ce filtre ne laissera pas passer cette lumière polarisée.


Logiquement, le capteur de notre appareil photo verra donc la vraie couleur de la surface, au lieu du reflet éblouissant.

Ce filtre se révèle donc utile pour photographier de l’eau (rivière, lac) en évitant que les reflets dominent l’image. Mais il n’y a pas que l’eau qui réfléchit la lumière : ce filtre peut en réalité être utile sur quasiment tous les sujets (notamment végétation, peau).


En effet, en empêchant la réflexion de la lumière, il permet de révéler les vraies couleurs. En bref, il augmente la saturation des couleurs : les couleurs « claquent » plus, si vous préférez.


Photo voiture
Source image : Wikipédia

Il réduit également le voile atmosphérique (la brume qui nous empêche de voir les paysages lointains). Ce voile vient des poussières contenues dans l’air qui réfléchissent la lumière. Le filtre polarisant, en supprimant ces reflets, donne plus de contraste et de netteté aux paysages lointains.


Photo de paysage

Il assombrit les ciels très lumineux (quand il fait beau), et permet ainsi d’augmenter le contraste entre le ciel et les nuages.

L'alternative numérique est que par exemple, sur Lightroom, il y a l'effet réduction du voile qui fait la même chose. On peut aussi jouer sur la luminance et saturation des couleurs pour reproduire (un peu) cet effet de polarisation.


Petite précision : il assombrit légèrement l’image. Ce n’est pas très important, et ce léger écart est rattrapé par un appareil photo en mode semi-automatique. Dans le pire des cas, vous pouvez toujours augmenter légèrement l’exposition en post-traitement. Mais il faut le savoir ! 😉


Dans la plupart des cas ce filtre est constitué de deux bagues : l’une qui se fixe à l’objectif, et l’autre que vous faites tourner pour éliminer plus ou moins les reflets. Vous pouvez voir directement le résultat en regardant dans le viseur.


Comment choisir et utiliser un filtre polarisant?


L’achat d’un filtre polarisant est un investissement, il est donc conseillé d’en acheter un correspondant au plus grand diamètre parmi vos optiques, et d’acheter des bagues d’adaptation pour les autres diamètres, ce qui évite d’en acheter plusieurs.

Comme pour le filtre de protection, prenez au moins du milieu de gamme, et une marque qui sait y faire.


Le filtre de densité neutre ou filtre ND


Aussi appelé filtre ND (pour « Neutral Density » en anglais), ce filtre a un effet simple :

il assombrit nettement l’image.


Filtres photo

Alors vous allez me dire : « On se bat tout le temps avec la lumière pour avoir des photos bien exposées, on achète même des objectifs plus lumineux pour faire face aux situations de faible lumière, alors pourquoi voudrait-on assombrir l’image ? »


Tout d’abord, rappelez vous des articles sur l’exposition et ses trois paramètres fondamentaux : l’ouverture, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO.


Maintenant, imaginez que vous soyez dans une situation très lumineuse pour une fois. Vous utilisez un trépied et avez envie de capter un mouvement (sur une cascade avec de l'eau par exemple) : vous réglez donc une vitesse d’obturation lente. Pour compenser, l’appareil ferme le diaphragme afin que la photo ne soit pas sur-exposée.


Sauf que mettons le temps de pose que vous souhaitez est de 5 secondes ou même plus, la photo serait complètement sur-exposée, même avec l'ouverture au maximum et les ISO au minimum.


Et bah comment on fait alors, c'est galère ? Sauf si vous assombrissez à l’aide de ce filtre ND.


C’est logique : si vous assombrissez, vous pouvez à la fois utiliser une grande ouverture et une faible vitesse d’obturation, et tout ça sans surexposer l’image.

La plupart du temps, les photographes choisissent ce filtre pour une utilisation en pose très longue (supérieure à 5 secondes), qui donne un rendu très particulier et lisse l’eau ou les nuages par exemple. C’est un indispensable pour cette discipline ! Moi-même d'ailleurs j'aime beaucoup ce rendu.


Photo d'une cascade

C’est donc un filtre qui peut vous sauver la mise dans cette situation bien particulière. De plus, il n'existe pas d'alternative numérique. Baisser l'exposition en post-traitement ne donnera pas l'effet escompté. Peut-être avec de l'intelligence artificielle, j'ai déjà vu passer ça, mais on ne va pas en parler ici. On parle le plus souvent sur ce blog, de réalité. Si c'est un ordinateur qui fait tout, ce n'est pas intéressant. 😏


De la vidéo ?!


Je ne l'ai pas précisé pour le polarisant, mais comme ce dernier ce filtre est très très très souvent, INDISPENSABLE en vidéo !


Si vous faites de la vidéo et que votre appareil est correctement réglé pour la prise de vue. Vous aurez le plus souvent du temps une vitesse d'obturation de 1/50 pour avoir un beau flou de mouvement. Et dans ce cas, s'il y a pas mal de soleil ou de source lumineuse, l'image sera trop exposée.


En vidéo pour filmer à vitesse "normale" c'est 24 ou 25 images par seconde et on se met toujours au double de la fréquence d'image. C'est comme ça, c'est la règle, je ne vais pas plus dire pourquoi ici. :)


  • 25 images/seconde = 1/50

  • 50 images/seconde = 1/100, etc.


Donc, pour la France par exemple, si vous êtes à 25 images par seconde, il faut vous régler sur 1/50 de vitesse. Maintenant, si le plan que vous souhaitez faire nécessite telle ou telle ouverture du diaphragme, et que donc vous avez trop de luminosité, vous ne pourrez pas vraiment toucher aux autres réglages, sauf peut-être les ISO, mais là encore s’ils sont déjà au minimum... Le plan sera surexposé et donc, l’utilisation de ce genre de filtre est tout à fait approprié.


Dernier point à propos de ces filtres : ils peuvent être fixes ou variables en tournant une bague sur le filtre.


De manière générale, les filtres ND variables seront plus compliqués d'utilisation. Alors certes, vous aurez entre guillemets plusieurs filtres en un, mais des problèmes de "X" peuvent apparaître si le filtre est bas de gamme ou même avec utilisation de grands-angles et ultra grands-angles.


L'effet "X ", c'est quoi ? C’est simplement le fait que la luminosité ne sera pas homogène sur toute l’image. En fait les filtres à densité neutre variable, pour faire simple, c'est plusieurs couches plus ou moins foncées qui permettent cette variation. Cette polyvalence a donc une grosse contrainte en grand et ultra grand-angle qui est l’effet X.


Photo de paysage
Avec filtre variable K&F Concept

J'utilise des filtres ND variables de chez PolarPro. Ce sont des filtres haut de gamme, et bien évidemment, très cher. Le fait qu'ils soient variables, c'est surtout un gros gain de temps en utilisation vidéo et les problèmes comme l'effet X et les différences de couleur sont minimes voire inexistants avec ces filtres de par leurs qualités.


Filtre photo


Le filtre dégradé neutre ou filtre GND


Le but du filtre dégradé neutre, ou filtre GND (Gradual Density Filter) est d’appliquer un filtre ND à une partie de l’image seulement. Sur le même filtre, vous allez avoir une zone filtre ND (sombre) et une zone filtre de protection neutre (claire). Comment est-ce possible ? Grâce à une zone de transition plus ou moins progressive, comme vous pouvez le voir ci-dessous.


Filtre photo

Filtre photo

Un filtre GND à transition douce (à gauche), et un GND à transition dure (à droite).


Quand utiliser un filtre GND ?


Vous savez probablement qu’il faut exposer une photo "à droite" dans certains cas.


Cela va vous permettre d’enregistrer le maximum d’informations dans les hautes et les basses lumières sur le capteur de votre appareil.


Il arrive, quand la dynamique de votre scène est très grande (quand il y a des grands écarts de luminosité entre les tons clairs et les tons sombres de votre image), que vous ne puissiez pas garder tous les détails dans les tons sombres malgré l’exposition à droite et avec l'aide du post traitement.


Ça peut être le cas typiquement en photo de paysage, entre le ciel lumineux et le reste du paysage plus sombre. Une solution est alors de réduire la dynamique de votre scène en utilisant un filtre GND.

En plaçant la partie sombre sur la zone claire, vous allez l’assombrir, et ainsi réduire la dynamique de votre scène.


Du coup, vous ne serez pas obligé de "trop" exposer à droite et de pouvoir ainsi conserver vos informations dans les basses lumières mais aussi dans les hautes, grace au filtre.


Vous avez en gros deux cas de figure, selon la forme de la ligne de séparation entre la zone claire et la zone sombre :


Si elle est rectiligne (exemple : l’horizon en bord de mer), vous utiliserez un filtre GND à transition dure.

Si elle est plus irrégulière (exemple : en montagne), vous utiliserez un filtre GND à transition douce.


Photo de paysage

Je n’utilise jamais de filtres dégradés neutre dans ma pratique pour plusieurs raisons :


Les capteurs modernes des appareils photo ont fait beaucoup de progrès ces dernières années en termes de dynamique, si bien qu’on peut le plus souvent récupérer les ombres et les hautes lumières à condition de bien exposer à droite et de photographier en format RAW. De plus, pour pouvoir utiliser ce genre de filtre, il faut un porte filtres. Puisqu'on ne peut pas les visser sur un objectif. Regardez moi ça comment ça vous fait transporter beaucoup plus de matos…


Porte filtre

Filtres photo

De plus, ça prend un certain temps à mettre en place, et souvent réservé pour des photos de paysage pures, il ne faudrait pas que vous ratiez l'instant présent. 😊


Il y a également une grosse alternative numérique pour ce genre de filtre.

Ce sont les filtres locaux pour ne modifier que certaines zones de l'image dans vos logiciels de retouche préférés.


Le filtre dégradé sur Lightroom par exemple, c'est complètement l'effet d'un filtre GND qu'on vient de voir. On le place sur le ciel, on assombrit un peu et voilà, pas vraiment besoin de filtre GND et porte filtre. Ma photo de paysage juste plus haut est un parfait exemple. 😉


Néanmoins, si vous avez tout de même envie de vous faire votre propre avis, et d'utiliser ce genre de filtre, libre à vous ! Le pack que j'ai essayé de K&F Concept était vraiment de très bonne qualité. Vous pouvez même avoir plusieurs types de filtres qui viendront se placer sur le porte filtre. Des filtres ND classiques par exemple, mais aussi polarisant, de diffusion, etc.


Les filtres Black mist ou de diffusion


Les filtres Black Mist sont des accessoires optiques utilisés en photographie/vidéo pour créer des effets de douceur et de diffusion de la lumière, tout en préservant pas mal de détail de l'image. Ces filtres sont souvent composés d'un verre optique avec une surface texturée ou d'un matériau semi-transparent qui diffuse la lumière tout en laissant passer l'image.


L'effet de douceur produit par les filtres Black Mist est similaire à celui d'une légère brume d'où le terme mist (brume, en anglais) ou d'une aura autour des sujets, créant ainsi une atmosphère artistique et un peu vintage dans les images. Ces filtres sont particulièrement appréciés pour la photographie de portrait et de paysage, où ils peuvent adoucir les contours, la peau des sujet et atténuer les imperfections tout en ajoutant une touche de glamour à l'image.


En utilisant des filtres Black Mist, les photographes peuvent obtenir des résultats créatifs en jouant avec la quantité de diffusion de la lumière et en expérimentant avec différentes configurations pour obtenir l'effet désiré. Ces filtres sont disponibles dans une gamme de densité souvent exprimée en 1/8, 1/4, 1/2, etc. Et peuvent être vissés directement sur l'objectif de l'appareil photo, offrant ainsi une solution simple et efficace pour ajouter une touche artistique à vos images.


L'alternative numérique pour photo est assez compliquée à reproduire, mais c'est quand même possible avec une diminution de l'effet clarté, et voile de l'image. Pour la vidéo, et avec un logiciel comme Davinci Resolve il y a des options de "diffusions" de la lumière aussi appeler "Glow". Cet effet en vidéo reproduit exactement l'effet des filtres Black Mist, en tout cas sur la lumière.


Filtre photo

Vous voyez sur l'image ci-dessus que le filtre mist au milieu, est texturé. C'est grâce à cela que la lumière va être diffusé donnant un effet un peu rêveur.


Revenons un peu sur les valeurs de ces filtres pour vous montrer l'effet concrètement :


Test filtre Mist

Test filtre Mist

Test filtre Mist

Test filtre Mist

Source des images : Site Internet TIFFEN.


Comme ça c'est plus limpide pour vous, vous voyez les effets que donnent ces filtres de diffusion.


Quand utiliser ces filtres Mist ?


Là, c'est vraiment comme vous le sentez. Les effets que provoquent ces filtres fonctionnent dans beaucoup de situations, mais c'est vrai que lorsque vous faites de la photo et de la vidéo avec des personnes, l'effet que procurent les filtres sur la peau et les hautes lumières donne vraiment un joli rendu.


En photo de paysage aussi, c'est cool, mais pas indispensable. C'est vraiment selon vos goûts. À voir avec un paysage déjà un peu brumeux, l'effet de diffusion devrait vraiment bien rendre. Choisissez judicieusement la puissance du filtre parce que pour le filtre Pro Mist 1 comme sur l'exemple du dessus, je trouve l'effet un peu exagéré. En fait, la valeur 1/4 et 1/2 semble être un bon compromis.


Les filtres magenta ?


On va les appeler filtre de plongée, c'est peut-être plus simple.


Filtre de plongée
Filtre de plongée pour GoPro

«C'est quoi ces filtres de plongée ? Et pourquoi ils sont tout rose ? Ça ne doit vraiment pas donner un bon rendu sauf peut-être dans un film un peu "fleur bleue".»


Je ne vais pas y aller par 4 chemins, ce genre de filtre est fait pour la plongée, c'est tout. Oui oui de la plongée, sous l'eau.


Pourquoi cette couleur rose ? En réalité, c'est plus des tons magenta, mais oui ça se rapproche du rose si on ne joue pas sur les mots.


En fait, quand vous faites de la plongée avec une caméra dans l'eau, exemple : avec une GoPro ou un appareil photo avec caisson, l'image sera très verte. C'est comme ça, c'est la balance des blancs de la plupart des eaux.

Alors pour contrer cet effet de vert et ainsi avoir une balance des blancs correcte, quel est la bonne couleur à ajouter ? Oui c'est bien ça, du magenta.


Vous pouvez également trouver ces filtres de plus en plus rouges et donc, moins rose. Là, c'est pour une utilisation plus en profondeur entre 5 et 30 mètres.


Je ne les ai jamais essayés pour tout vous dire, donc je ne sais pas du tout s'ils sont indispensables et si une simple correction de balance des blancs en post-production suffirait. Pour de la photo sûrement que oui, les filtres sont assez inutile surtout si vous shootez en RAW, mais pour la vidéo sous l'eau, ils sont indispensables !


 

Je pense que nous avons fait le tour. Il existe bien entendu encore bon nombre de filtres, mais ce sont vraiment ceux-là que les photographes utilisent le plus.


J'aimerais juste voir avec vous avant de vous quitter, un dernier petit point.


Je n'ai pas parlé des filtres pour drone, téléphone, etc.

Pour la simple et bonne raison que oui, ça existe, mais l'effet est le même pour chaque filtre.


Filtres pour photo
Filtres ND Mavic 3 Pro

J'utilise des filtres ND pour le drone, donc ceux qui réduisent la quantité de lumière qui arrive au capteur. Du coup, c'est le même principe que les filtres ND sur une caméra.


J'aimerais vous dire aussi que ce n'est pas vraiment un guide d'achat. Je peux vous recommander quelques marques, comme : Tiffen, NiSi, K&F Concept, PolarPro...

Mais il est évident que je n'ai pas tout testé et je ne suis pas au courant de s'ils sont bons ou pas pour chacun de leurs filtres, mais étant donné que ce sont des marques reconnues dans ce milieu, je pense qu'ils le sont.


Je vous invite encore une fois à regarder des tests à propos d'un filtre qui vous fait de l'œil.

Si vous avez des questions sur les filtres, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous, et pensez à vous abonner à la NEWSLETTER pour être au courant des prochains articles !


 

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article !

N'hésitez pas si vous avez des questions, l'espace commentaire est là pour ça et mes DM Instagram sont ouverts à tous. :)


Et n’oubliez pas de partager l’article ! Merci 🙏


Dessin appareil photo

PS: vous souhaitez me soutenir dans mon travail et pour les futurs projets ?

Vous avez la possibilité de me faire un don juste ci-dessous.



35 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page