top of page

Quelques ingrédients pour une photo de paysage réussie


Des photos de paysages réussies

C'est le style de photographie que je préfère et de très loin !


Du coup, j’ai évidemment acquis pas mal d’expérience au fur et à mesure des années de pratique dans le domaine, et je voulais vous parler de quelques ingrédients qui sont selon moi indispensables à une photographie de paysage réussie. Bien évidemment, il y a des choses plus matérielles ou techniques qui peuvent donner de bons résultats, comme la pose longue ou le filtre polarisant, mais là, je parle des ingrédients vraiment basiques et indispensables pour réussir vos photos de paysage que vous pouvez appliquer dès maintenant.


J'ai déjà réalisé un article sur comment prendre de meilleures photos de paysage, celui-ci vient le compléter.


On commence ?


1. Choisir le bon endroit pour une photo de paysage réussie


Là, il y a débat chez beaucoup de photographes… Est-ce que tout peut être pris et rendre bien en photo ? Ou au contraire, faut-il absolument partir en Islande pour faire de la "vraie" photographie de paysage sauvage ?


Je vais vous expliquer mon point de vue.


Je trouve qu'il est tout à fait possible de faire de très belles photographies non loin de chez soi (en plus, ça dépend de là ou on réside bien sûr).


Une forêt, des champs de blé à perte de vue, etc. C'est possible de sortir de belles images de ce genre de lieux.

En revanche, vous pouvez vite vous sentir limité en faisant cela. Et effectivement, si comme moi, vous habitez dans un milieu très urbain, bouger à la montagne, en Normandie ou en Bretagne devient presque une obligation !


Autrement dit, vous pouvez très bien varier les prises de vues en alternant :


photographies non loin de chez vous (notamment pour vous essayer à de nouvelles techniques ou choses que vous avez apprises), et voyager dans le pays ou même à l'étranger pour découvrir de nouvelles choses et mettre à l'épreuve votre niveau photographique dans des lieux de fous !


Passons, voyons comment choisir le bon endroit.


À mon sens, c’est le point le plus négligé par les débutants. Quand on commence la photo, on a trop tendance à ne pas rechercher son meilleur panorama. On voit un joli paysage, on prend un cliché de l’endroit souvent très connu, et puis on s’en va.


Pour faire de belles photos de paysage, il est donc très important de bien choisir son endroit. Ça se passe en 2 phases, et pour chacune d’elles mon meilleur conseil est d’aller plus loin que les autres. Si vous voulez de meilleures photos de paysages que 99 % des gens, il va falloir faire plus d’efforts que 99 % des gens, il n’y a pas de secret. 😉


La première phase, c’est de trouver un bon angle de vue sur ce que vous voulez photographier. Renseignez vous avant de partir en voyage, ou même simplement la veille de traverser une zone intéressante : recherchez quels sont les endroits les plus photogéniques. Une simple requête Google vous aidera déjà à y voir plus clair. Repérez bien ces endroits sur une carte, pour ne pas perdre de temps quand vous serez sur place.

Parfois, vous trouverez quelqu’un sur un forum qui indiquera un endroit vraiment super avec des indications précises, mais la plupart du temps, ce sera assez imprécis, et vous n’aurez qu’une localisation approximative du meilleur point photo. Et parfois même, vous n’en aurez pas du tout.


Dans ce cas, privilégiez les points en hauteur. Ça paraît évident, mais avoir une vue assez haut sur un paysage, qu’il soit marin, montagneux ou autre, ça fait vraiment une grosse différence. À hauteur d’homme, vous ne voyez souvent pas grand-chose, et la photo risque d’avoir un rendu assez plat. En faisant l’effort d’atteindre un panorama élevé, vous aurez une vue moins commune, qui rendra la photo plus intéressante.


Photo de paysage

La 2ème phase se passe sur place directement.


Il ne s’agit pas seulement d’arriver au meilleur panorama : en effet, la moitié du temps, le meilleur point de vue est déjà blindé de touristes qui cherchent à prendre des photos de la vue sans réfléchir. C’est bon pour une photo souvenir, pas de souci avec ça, mais si vous lisez cet article c’est sans doute que vous voulez aller plus loin.


Et justement, aller plus loin que tout le monde, c’est ce qu’il va falloir faire.


Faire les 100, 200, 300 m de plus, prendre le chemin non balisé (voire sortir des sentiers battus, toujours sans vous mettre en danger bien sûr), vous éloigner un peu de la foule, c’est ça qui va faire la différence.

Beaucoup de personnes ne vont pas faire l’effort de monter une pente un peu raide pendant 200 m pour avoir un meilleur panorama. Mais si vous voulez faire une meilleure photo, il va falloir faire cet effort. Alors petite précision, ce n'est pas parce que le lieu où la composition est "inconnue" ou moins connue du grand public, que la photographie sera meilleure. Mais cela augmentera vos chances d'avoir une composition plus travaillé, et surtout plus originale que la moyenne. Tout simplement aussi parce qu'on a l'impression de découvrir de nouvelles choses, et ça, c'est top en photographie de paysage !


Parfois, ça n’en vaudra pas la peine, et vous serez déçu parce que finalement, le panorama ne sera pas si bon, ou vous aurez un gros élément gênant au beau milieu du cadre. Mais il faut savoir prendre des risques pour avoir la récompense.


Cascade de l'éventail, Jura

Très certainement la cascade la plus connue du Jura, et pourtant, aucun touriste à l'horizon.

Généralement, pour prendre cette cascade en photo, les personnes vont sur les rambardes qu'on peut apercevoir sur la gauche de l'image.


Avec ce point de vue, je n'ai plus qu'à attendre un petit peu, ou à faire comme ici une pose longue, et plus personne n'apparaît ! Et croyez moi, il y a toujours vachement de monde en ces lieux. 😏


2. La bonne composition


Mais tout ça ne servira à rien si une fois sur place, vous vous contentez de prendre un cliché vite fait, et de repartir. La majorité du temps il n’y a pas d’événement particulier qui se passe dans une photographie de paysage. Si vous arrivez à en saisir un, tant mieux, mais le plus souvent la présence humaine est absente ou pas intéressante, et dans tous les cas l’idée n’est pas de se concentrer sur l’expression d’un visage qui peut donner tout son intérêt à une photo de rue. Pour savoir comment éviter un maximum les touristes sur vos images, j'ai un article qui en parle justement : comment éviter les touristes sur vos photos.


Ici, vous allez donc devoir tout jouer sur la composition. Il y a énormément de choses à dire sur le sujet, mais je peux vous donner quelques astuces bien spécifiques à la photographie de paysage directement issues de mon expérience.


Voici un article sur la composition, je précise quand même que parfois, il est vrai qu'avoir une présence humaine dans un paysage peut être intéressant.


3. Choisissez bien votre focale


La focale de l’objectif que vous allez utiliser est assez importante, et va dépendre de la situation, tout en influençant grandement vos choix de composition.

L’instinct en paysage est de dézoomer au maximum (utiliser un grand-angle), pour englober toute la scène qui s’offre à vous. Ça peut être intéressant, j’y reviens, mais dans certaines situations, il ne vaut mieux pas le faire.


Le cas typique, c’est un paysage assez plat, typiquement l’horizon à la mer. Utiliser un grand-angle va juste donner l’impression d’un grand vide. Dans ce cas, il faut très souvent vous poser la question de votre localisation : peut-être que vous n’avez pas choisi l’endroit idéal.


Quoi qu’il en soit, utiliser un grand-angle est évidemment une possibilité intéressante.


En fait, je vous recommande même un objectif ultra grand-angle, c’est-à-dire 16, 18 mm environ en équivalent 24×36 (soit 10-12mm en APS-C, et 8-9mm en micro 4/3). Ce type d’objectif vous permet d’obtenir un effet saisissant s’il est bien utilisé (sinon, ça va juste faire une grande image vide).


Dans tous les cas, veillez à bien inclure un premier plan qui soit assez proche (ou du moins intéressant) dans l’image, pour éviter cet effet de grand vide. Ça permet de faire rentrer le spectateur dans l’image, et de lui donner une vraie dynamique. Si vous êtes sur un point haut par rapport au paysage, inclure une partie du sol en étant à hauteur d’homme suffit en général.


Mais si vous êtes au niveau de la mer, il vous faudra absolument adopter un angle de vue proche du sol. L’effet de perspective va s’en trouver accentué et renforcera la dynamique de votre photo. Pensez vraiment à le faire, ça change tout.


je recommande également l'utilisation de téléobjectif (genre 70, 100 mm) pour vous forcer dans votre composition. Je suis d'accord, ce n'est pas ce qu'il y a de plus simple, mais ça reste un bon exercice.


Photo de paysage
Photo de paysage

À la montagne, l'utilisation d'un ultra grand-angle est cool, et s'il y a des montagnes en fond, ça forcera à donner une perspective intéressante.


Si vraiment vous ne pouvez pas inclure un premier plan, car il est inexistant (vous êtes au bord d’une falaise), ou inintéressant, pensez simplement à zoomer ! Et oui, utiliser le téléobjectif pour se focaliser sur un détail peut être très intéressant, et donner une photo avec bien plus d’accroche qu’un simple plan large.


Photo de paysage en montagne
Faite au 70 mm

4. Le cadre et le ratio d’aspect


Un autre élément important de la composition est le ratio d’aspect de l’image, et l’orientation du cadre. Le ratio d’aspect est le rapport de longueur entre les deux côtés de l’image. Par exemple sur les reflex et appareil sans miroir (hybride), c’est en général 3/2 (le grand côté est 1,5 fois plus long que le petit côté). Sur les hybrides milieux de gamme ou selon les constructeurs, il est parfois de 4/3.

Ce ratio d’aspect est fixe et déterminé par le capteur, mais de plus en plus d’appareils permettent de recadrer directement à la prise de vue, et donc de choisir votre ratio lorsque vous faites la photo. Le plus souvent, vous pouvez choisir entre 4/3, 3/2, 16/9 et 1/1 (carré).

Ce n’est pas anodin, et je vous conseille de bien y réfléchir et de tester différentes choses. Pour les paysages qui s’étendent beaucoup horizontalement, le 16/9 fonctionne souvent assez bien, en permettant de couper une partie du ciel (ou de la mer), qui prenait trop de place dans l’image.

Sinon, le 3/2 est cool aussi, mais parfois, trop d'éléments sont à l'écran.


Petite anecdote : j'ai déjà réalisé un article sur les différents ratios d'aspects.


Mon appareil est de base en format 3/2 et récemment, je l'ai changé en 4/3.


  • Premièrement, parce que j'adore ce ratio, je le trouve bien équilibré.

  • Deuxièmement, parce que je partage énormément mes photos sur les réseaux notamment sur Instagram qui utilise principalement un format 4/5. Le 4/3 me permet d'avoir pratiquement ma composition finale avant de la partager.


De plus, je shoot en RAW, et mon appareil conserve dans le fichier qui sera lu par le logiciel (Lightroom) le format d'origine. Donc en fait, à tout moment, je repasse en post-traitement en 3/2 ou n'importe quel autre ratio si jamais cela ne me convient pas.


Photo de nuit d'une grande ville
Format 16/9, bien allongé, mais qui rend bien dans pas mal de situations en paysage.

Je trouve que le 4/3 fonctionne bien ! Il permet d’éviter cet effet trop allongé que peut donner le 3/2 orienté verticalement. Ce qui me permet au passage de vous donner un conseil important : pensez à shooter des paysages à la verticale.


De nombreuses fois, une trop grande partie du paysage sera vide à l’horizontale, tandis que changer l’orientation vous permettra d’inclure une plus grande partie du premier plan, de renforcer l’effet de perspective, ou d’apporter des éléments de contexte à votre photo.


Un phare en Bretagne

5. Prenez votre temps et soyez précis


S’il y a bien un point qui est important pour améliorer la composition de vos photos, c’est de prendre votre temps, et d’être précis (notamment de faire attention aux bords du cadre). Bon ok, ça fait 2 points, mais ils sont liés. 😉


Un trépied vous aidera beaucoup à composer très précisément votre photo, et à faire plusieurs essais tranquillement, avant de vous décider pour tel ou tel choix de cadrage. Personnellement, je trouve que c’est l’accessoire qui fait le plus la différence dans ce domaine, et il vaut vraiment son poids et son encombrement. La photographie à main levée est tout aussi bien si vous savez prendre votre temps pour trouver la compo qui vous fera le plus vibrer.


6. La bonne lumière


L'élément tout aussi important que les autres, c’est la lumière. Une belle photographie de paysage ne se conçoit pas sans belle lumière. Certains diront qu’il n’existe pas de mauvaises lumières, et dans un sens, c’est vrai.


Il est toujours possible de faire quelque chose avec n’importe quel type de lumière, mais ça peut ne pas correspondre à notre envie photographique.

J'en ai déjà parlé dans d'autres articles, mais c'est sûr qu'une photo prise à midi en plein soleil un mois d'août, va "normalement" moins bien rendre qu'un coucher ou lever de soleil.


Toutes les heures du jour peuvent être propices à de jolis paysages, mais vous n’obtiendrez pas le même type de sentiment sur votre photo. Le plus évident, ce sont les « golden hours », ces moments juste après le lever du soleil et juste avant le coucher de soleil, pendant lesquels la lumière est à la fois douce et chaude (je parle de la lumière, calme toi 😏), et met bien en valeur les paysages.


Préférez photographier une partie du paysage qui est éclairée par le soleil levant/couchant. Faites attention à une chose : ne pas non plus photographier à un moment trop proche du lever/coucher, car souvent à ce moment les ombres sont encore bien présentes, et votre paysage ne sera pas forcément très éclairé. Ça dépend beaucoup du relief ou des éléments autour. Regardez bien comment se place la lumière, et soyez là bien avant au cas où.


Je prends un exemple : le soleil se lève à 6 heure du matin, la lumière sera en général sublime vers 7 ou 8 heure.

Bien que même à 6 heure, ça peut carrément rendre une très bonne photo. 😉


Mont Saint Michel après le coucher du soleil

Le Mont-Saint-Michel, juste après le coucher du soleil. 😍


Si vous souhaitez photographier un sujet qui est dans la direction du soleil, le mieux est de le photographier pendant l’heure bleue (juste avant le lever ou juste après le coucher du soleil). Les couleurs sont différentes, et vous aurez très souvent besoin d’un temps de pose un peu long qui exigera un trépied, mais vous aurez de très jolis ciels et vous éviterez le gros point chaud du soleil dans l’image, qui n’est pas toujours très esthétique.


Ou alors, pour maximiser la dynamique de votre capteur, vous pouvez utiliser

Ainsi, même avec un soleil en fasse de vous rendra une photo parfaitement exploitable.


Pour les photographies en pleine journée sous un soleil de plomb, l'option noir et blanc est envisageable !

En général, le noir et blanc donnent de bons résultats sur les photos avec des zones surexposées.


Mais bon… Il faut aimer le noir et blanc. Moi, j'aime beaucoup, mais j'avoue en faire très peu. Notamment en photographie de paysage ou j'adore travailler les couleurs !


7. Petit bonus


Il m'arrive de plus en plus souvent de faire ce que j'appelle "une revanche" sur un lieu.


Lorsque je découvre un nouveau lieu, je suis content de ramener de belles images et tout et tout.

Mais souvent, j'aime revenir sur ce lieu quelque temps après afin de le redécouvrir si je puis dire. Je suis d'accord pour affirmer que ça peut être contraignant parfois, surtout s'il faut faire 8 heures d'avion pour y retourner 😅. Mais vraiment, c'est super intéressant de revenir sur un lieu dont on n'a déjà pas mal de photographies.


Puisque la lumière et les conditions changent beaucoup, c'est une pratique que je fais souvent. 😉

Par exemple, je suis allé 3 ou 4 fois à Etretat. 2 fois en Allemagne pour découvrir de nouveaux lieux mais aussi en redécouvrir certains.


Si vous en avez la possibilité, faites le.


 

Voilà, ce sont vraiment des choses auxquelles il faut faire attention en photographie de paysage, et si vous le faites, je vous garantis que vos images seront meilleures ! Pensez-y lors de vos prochaines vacances, ou sortie photo. 🫡


 

Cet article est à présent terminé, j'espère qu'il vous aura plu.

N’oubliez pas de partager l’article ! Ça fait toujours plaisir 🙏


N'hésitez pas également à vous abonner gratuitement à la NEWSLETTER pour être averti des prochains articles qui sortirons.


PS: vous souhaitez me soutenir dans mon travail et pour les futurs projets ?

Vous avez la possibilité de me faire un don juste ci-dessous.



52 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page