top of page

La composition en photographie

Dernière mise à jour : 13 mars


La composition en photographie

Nous avions déjà parlé de l’exposition et de son importance dans une photo, et nous avons aussi développé ses trois composantes que sont l’ouverture, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO. Mais l’exposition n’est pas le seul aspect technique qui influence le rendu final d’une photo : la composition est tout aussi importante ! Mais qu’est-ce que la composition ?


Nous allons voir ensemble ce qu'est cette fameuse composition et je vous montrerai aussi plusieurs techniques de compo relativement connues que vous pourrez utiliser pour mieux composer vos photos. La composition est un élément très complexe, et il ne faut pas non plus respecter à 200 % tout ce que je vais vous montrer ici.


Ça reste des techniques connues qui pourront vous aider, mais inutile de vous casser la tête à absolument appliquer ces règles quand elles ne s'y prêtent pas forcément.


La composition : définition


La composition photographique, c’est la façon dont le photographe va arranger les différents éléments de la scène photographiée. Notamment en bougeant lui-même, voire en déplaçant des objets si cela est possible. Elle est donc forcément dépendante du format du cadre (3/2, 4/3, etc...), c’est-à-dire de la forme du rectangle que vous voyez dans le viseur. Bien sûr, rien ne vous interdit de modifier et de potentiellement améliorer cette composition après la prise de vue en post-traitement.


Juste un petit mot sur le format de l'image : j'ai déjà rédigé un article dessus que vous pouvez retrouver ici.


C'est un point que je trouve assez important dans la composition, alors n'hésitez pas a aller voir.


La composition, c’est donc la façon dont vous allez cadrer, mais pas seulement. Elle joue avec :


  • La présence ou l’absence dans le cadre de certains éléments

  • La place donnée à chaque élément (est-il petit ou grand sur le cliché ?)

  • La netteté de tout ou partie de l’image

  • Les perspectives

  • Les lignes directrices et de force de l’image qui vont guider l’œil

  • Les couleurs, ou les contrastes entre les couleurs, ou entre les zones sombres et claires (et donc sur l’exposition)


Comme vous le voyez, composer une photo implique de travailler sur de nombreux facteurs, dont certains ont un lien avec l’exposition du cliché. La composition est certainement la partie la plus difficile en photographie et la plus controversée.


Les "règles" de la composition en photographie


La composition d’une photo reste de la grammaire visuelle (c’est-à-dire une manière de communiquer par l’image plutôt que par les mots), et en ça, elle est influencée par ce que nous avons l’habitude de voir depuis longtemps dans les différents medias visuels (cinéma, peinture, etc.)


Il y a donc certains principes qui avaient déjà cours avant l’existence même du premier appareil photo.

Ces principes sont issus de notre culture, et nous permettent de mieux comprendre les photos, puisque nous ne sommes pas neutres face à une image : nous avons été influencés par tout ce que nous avons regardé avant. Ainsi, nous lisons les images comme nous lisons un texte, c’est-à-dire de gauche à droite et de haut en bas, du moins, la plupart du temps.


Vous aurez peut-être envie de me dire que j'en fais trop suite à ce que je vais dire... Le truc, c'est que maintenant le terme "photo" ne veut plus rien dire et c'est bien dommage. Franchement, c'est quoi une belle photo ? Avec le nombre ahurissant d'image poster à la seconde rien que sur Internet, il y a de quoi devenir fou !


Mais bon, pour moi tout n'est pas "photo" hein 😏. La photo d'un enfant avec la morve au nez que l'on envoie à sa famille, c'est une photo oui, c'est-à-dire que c'est bien un amas de pixels numérique pris avec un appareil photo de smartphone, ok. Mais on est d'accord que ce n'est pas de l'art ?


Une bonne photo est pour moi une image qui transmet quelque chose. Alors pas besoin d'en faire des caisses, une photo peut tout simplement vous transmettre une sorte d'émotion, mais elle peut être très légère voire presque imperceptible. Du coup, pour reprendre l'exemple de la photo avec l'enfant qui en découle 😏 au final, si cette fameuse photo interpelle ne serait-ce qu'un peu. Alors oui, elle aura rempli sa mission.


Et donc ça veut dire que j'ai tout faux !? Ce que je veux dire par là, c'est que tout le monde se prend un peu pour un photographe et du coup, on perd un peu cette notion d'art... Bref ! Peut-être que je m'égare ? Et ce n'est pas parce que je dis ça que mes photos à moi sont de l'art, non. En fait, énormément de photographe, cherche juste à s'épanouir et à donner le meilleur de soi-même pour faire réagir, interpeller et fasciner une audience afin qu'un jour, peut-être, leurs photos soient considérées comme art.


C'est aussi ça le but du jeu.


Ces règles sont-elles vraiment valables ?


Je dois cependant insister sur plusieurs points :


En réalité, il n’y a pas vraiment de règle. Pensez plutôt à ce que je vais vous dire ici comme à un principe directeur, des grandes lignes qui vont plutôt bien fonctionner, et facilement, pour faire des images agréables à l’œil.


Gardez en tête que de nombreuses excellentes photographies transgressent franchement certaines des règles de composition que nous allons aborder ensemble.

Les astuces de composition comme ici (quand je dis astuce, je veux dire règle simple et applicable facilement, sans trop réfléchir) sont surtout utiles quand on fait de la photo qui s’inspire de la photo commerciale : le but est de faire quelque chose de conventionnellement esthétique, qui satisfait l’œil rapidement et cherche à bien représenter son sujet.


Ce n’est pas un mal bien au contraire, et je sais que bon nombre d’entre vous seront d’accord pour ça : faire de jolies photos qui sont agréables à l'œil, tout simplement.


Notez que quand vous voudrez vous exprimer davantage artistiquement avec vos images, vous pouvez ne pas connaître la soit disant “règle des tiers” et ça ne vous posera aucun souci !

Si je vous en parle quand même, c’est car la règle des tiers a un grand avantage : elle est relativement très simple, et du coup, vous pouvez facilement retenir quelque chose qui va vous forcer à prêter attention à la composition à la prise de vue. Et c’est ça son principal avantage : vous donner le réflexe de penser à votre cadrage !


Si vous choisissez de ne pas les respecter, comme pour chaque choix de composition, faites-le franchement ! Personne ne vous en voudra, sauf peut-être les puristes et mauvais photographes. 😉


Maintenant, après avoir dit cela, nous allons voir quelques principes de la composition photographique. Encore une fois, vous n'êtes pas obligé de suivre à la lettre ces techniques. C'est surtout pour améliorer votre culture de la photographie et pour vous en inspirer quand cela s'y prête bien.


La règle des tiers


La règle des tiers est l'un des principes de composition les plus fondamentaux en photographie et en art visuel. Elle consiste à diviser l'image en neuf sections égales en utilisant deux lignes horizontales et deux lignes verticales imaginaires, créant ainsi une grille de neuf parties. Les quatre points d'intersection de ces lignes sont appelés "points forts" ou "points d'intérêt".


L'idée derrière la règle des tiers est de placer les éléments importants de la scène le long de ces lignes ou à leurs intersections, plutôt que de les centrer dans le cadre. En plaçant le sujet principal ou les points focaux le long de ces lignes, vous créez une composition plus équilibrée et dynamique qui attire naturellement l'œil du spectateur à travers l'image.


Règle des tiers

Voici quelques façons courantes d'appliquer la règle des tiers en photographie :


  • 1. Placer le sujet principal sur l'une des lignes verticales ou horizontales : cela peut être le sujet principal de votre photo, comme une personne, un arbre ou un bâtiment.


  • 2. Positionner les points d'intérêt sur les intersections : les points forts sont des emplacements où les lignes se croisent. En plaçant des éléments importants de la scène à ces intersections, vous créez des points focaux puissants dans votre image.


  • 3. Utiliser les lignes comme guides de composition : les lignes horizontales et verticales peuvent également être utilisées comme guides pour aligner les horizons, les lignes d'horizon et d'autres éléments clés de la scène.


En photographie de paysage, j'aime beaucoup placer mon horizon sur le premier tiers du haut, afin de ne pas surcharger la photo de trop de ciel par exemple, surtout s'il n'est pas très intéressant. À l'inverse, si vous avez un joli coucher de soleil en bord de mer, l'idée de mettre non pas 1 tiers, mais deux sur l'horizon du ciel, montrera plus de ciel, mais en même temps si le coucher de soleil et notamment le ciel est sublime, ça peut être une idée.


Photo de paysage

Pour cette image, vous voyez que 1 tiers est utilisé pour le ciel, et les 2 tiers restant pour le paysage. J'ai aussi placé la petite cabane sur un point de force. C'est vrai que pour cette photographie, la règle des tiers fonctionne bien. Ça ne veut pas dire pour autant qu'il faut être un fan hardcore de cette règle et l'appliquer constamment. Cependant, en photographie de paysage pure, j'avoue pas mal me servir de ce principe.


Dans le cinéma, vous retrouverez aussi beaucoup de fois la règle des tiers, comme ici, avec ces screenshots de film :


Station service de nuit et sous la pluie
Source : Prisoners

Restaurant en Amérique
Source : Prisoners

En fait, la règle des tiers est souvent utilisée parce qu'elle est agréable à l'œil. Surtout avec un format d'image comme le 16/9 qui est étiré, et donc, ça permet de bien montrer et de plonger le spectateur dans la scène. Elle fonctionne bien évidement avec d'autre format.


J'ai parlé de l'horizon juste avant, mais pour souligner un élément vertical, ça fonctionne aussi.


Phare en Bretagne

Ce grand et beau phare en Bretagne sur la droite de l’image forme déjà une ligne verticale très forte, que j’ai choisi de placer sur une ligne des tiers. Ça laisse un peu d'espace sur la gauche et ça évite que le spectateur "s'étouffe" sur l'image. Encore une fois, si l'élément principal de votre photo n'est pas au millimètre près sur 1 des tiers, personne ne viendra vous blâmer. 😉


Quand briser la règle des tiers ?


La règle des tiers est un principe de composition largement utilisé en photographie et en art visuel comme nous venons de le dire. Elle consiste à diviser l'image en neuf sections égales en utilisant deux lignes horizontales et deux lignes verticales imaginaires, puis à placer les éléments clés de la scène le long de ces lignes ou à leurs intersections.


Cependant, il est parfois bénéfique de briser cette règle pour créer des images plus créatives et plus percutantes. Voici quelques situations où il peut être judicieux de briser la règle des tiers :


  1. Pour créer une symétrie ou une asymétrie intéressante : parfois, placer le sujet principal au centre de l'image peut créer un effet de symétrie ou une composition équilibrée qui attire l'œil du spectateur. Cela peut être particulièrement efficace pour des sujets symétriques tels que les bâtiments ou les motifs répétitifs.

  2. Pour mettre en valeur un sujet unique : lorsque vous avez un sujet dominant ou un point focal clair dans votre image, le placer au centre peut renforcer son importance et son impact visuel. Cela fonctionne bien pour des sujets forts et captivants qui méritent toute l'attention de l'observateur.

  3. Pour créer un sentiment d'isolement ou de solitude : placer le sujet au centre de l'image peut renforcer le sentiment d'isolement ou de solitude, en mettant en évidence le vide ou l'espace négatif qui l'entoure. Cela peut être utilisé efficacement pour transmettre des émotions ou des histoires spécifiques dans une image.

  4. Pour expérimenter et innover tout simplement : la règle des tiers est une ligne directrice plutôt qu'une règle stricte, et briser cette règle peut conduire à des compositions uniques et surprenantes. En expérimentant avec différentes compositions et en poussant les limites de la créativité, vous pouvez créer des images qui se démarquent et captivent l'observateur d'une manière nouvelle et innovante.


Photo d'un château en Allemagne

Quels sont les autres principes de composition photo ?


Suite à la lecture de cette première partie, j’espère avoir réussi à vous convaincre que la composition ne se réduit pas du tout à la règle des tiers. C'est une technique que j'utilise beaucoup, mais elle n'est pas obligatoire.


La composition est infiniment plus large que ça puisqu’elle définit tous les choix que vous faites concernant les éléments dans votre cadre. Dit ainsi, ça donne à la fois le vertige et ça reste encore un peu flou. Quels sont ces nombreux choix au juste ?


Laissez-moi vous énumérer quelques principes pour faire ces choix de composition de manière plus consciente.


Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive, loin de là. L’idée étant juste de vous convaincre que la composition est un sujet plutôt vaste et plus complexe que juste appliquer sagement la règle des tiers. Bien que pas mal de ces autres principes de composition soient reconnus dans le monde, comme la règle des tiers, rien n'est obligatoire. Voyez ça comme une aide pour vous aider à composer certains plans.


Un point sur le cadre : l'orientation et format de l’image


Les choix du cadre, de son orientation et de son format sont importants, car ces décisions déterminent le sens de lecture et l’équilibre visuel de la photographie.


Le format de l’image influence directement la fluidité du parcours du regard. Le cadrage est également un outil d’exclusion d’éléments indésirables. Je vous conseille de faire ce choix le plus possible à la prise de vue, pour mieux penser votre image dès sa création. Vous pouvez lire ou relire mon article de blog sur le sujet.


Les lignes directrices


Lorsque nous regardons une photo, notre œil a naturellement tendance à suivre les lignes qu’il rencontre. En plaçant judicieusement ces lignes directrices en votre cadre, vous pouvez conduire le regard du spectateur vers les points forts de l’image. Il existe plusieurs types de lignes - horizontales, verticales, diagonales, courbes – chacune d’elles pouvant être utilisées pour améliorer la composition de vos photos.


Photo de paysage

La photo ci-dessous est un bon exemple de l'utilisation des lignes, bien que ce soit plus une "ligne de fuite". Cette ligne, si on la suit, nous conduisant presque "nulle part".

Là, ça fonctionne parce que la ligne sort de la droite et passe bien au milieu pour ensuite partir vers le haut de l'image. Si la ligne de fuite sort directement du cadre... Ce n'est pas glorieux.


Photo de paysage

Remplir le cadre


Il arrive souvent qu’une photo manque d’intensité car le sujet principal n'occupe pas suffisamment de place dans le cadre. Il se retrouve alors « perdu » au milieu d'éléments qui n'apportent rien à la composition et qui attirent le regard au détriment du sujet. En remplissant le cadre, vous concentrez l’attention du spectateur sur votre sujet et uniquement sur lui.

Pour de la photographie de portrait ou de l'urbain, ça fonctionne pas mal.


Photo de portrait
Image pexels

L'espace négatif


À l'inverse du précédent, c'est quand on va remplir l'image d'un genre de vide et que notre sujet "secondaire" va être tout petit à l'écran pour donner un point focal sur lui. Ceci va certes créer du vide, mais selon l'environnement dans lequel se trouve le sujet, l'image peut tout de même être intéressante.


Photo de paysage
Image pexels

Photo de paysage
Image pexels

Encore une fois avec ces exemples ça fonctionne bien vu que le décor reste intéressant. En fait, c'est plus le décor notre sujet principal, les deux personnages sont bien trop petits pour que ce soient eux les sujets principaux.


Mais, dans un tel décor, avoir de petites silhouettes comme ça, on arrive à avoir une échelle de taille. J'en ai déjà parlé dans un autre article sur la photo de paysage, inclure une personne qui fait petit dans le cadre, c'est très intéressant pour avoir une échelle de grandeur.


En règle général il faut vraiment éviter les espaces vides et inintéressants. Pour exemple avec une de mes photos :


Photo de paysage

Alors attention, ce n'est pas catastrophique et je compte tout de même la partager sur les réseaux !


Mais là, la photo est déjà bien recadrée et zoomée. En réalité, la montagne paraissait vraiment loin, et c'est normal j'ai dû la prendre à 35 mm il me semble. J'aurais dû utiliser un plus grand zoom pour réduire la zone avec l'eau et surtout celle du ciel. La photo me plaît quand même ! C'est un peu du chipotage, mais c'est pour dire de faire attention aux zones trop vides (mortes) dans une image.


Le nombre d'or où la courbe/spirale de Fibonacci


Le nombre d'or où la courbe/spirale de Fibonacci, hyper intéressant, mais un peu compliqué à comprendre.


Nombre d'or

Le nombre d'or, également connu sous le nom de proportion dorée ou de ratio doré, est une proportion mathématique spéciale qui est souvent utilisée en photographie et en art visuel pour créer des compositions visuellement attrayantes et équilibrées.


Le nombre d'or est représenté par la valeur approximative de 1,618. Il est souvent noté par la lettre grecque phi (φ).


En photographie, le nombre d'or peut être utilisé pour placer des éléments clés de la scène de manière à créer une composition harmonieuse et agréable à l'œil. Par exemple, en divisant l'image en deux parties inégales, où une partie est environ 1,618 fois plus grande que l'autre, on peut obtenir une composition qui suit le ratio doré. De même, les éléments importants de la scène peuvent être placés le long des lignes ou des points définis par le nombre d'or pour créer des points focaux puissants et équilibrés. Oui, ça peut s'appliquer à la Joconde et au logo d'Apple.


Nombre d'or

Sérieusement ?! Personne ne vous demande de retenir ça par cœur 😂. J'en ferai peut-être un article dédié un jour.


Le cadre dans le cadre


Par exemple, place ton sujet à l'intérieur d'une fenêtre qu'on voit à l'écran. Ça permet de raconter une histoire externe et interne à ton sujet. C'est aussi possible si les courbes des éléments alentour crée cette espèce de cadre.


Placer un cadre supplémentaire dans la composition permet d’attirer l'œil naturellement vers le point d'intérêt principal, ça rejoint un peu les lignes directrices.


Photo noir et blanc
Image pexels

Photo intérieur d'un château
Image pexels

La composition de motif ou texture


Tu cadres plein sur un motif ou une texture. C'est super pour les prises de vues aériennes ou pour souligner du détail.


Les motifs sont présents tout autour de nous, il suffit juste d’exercer son œil pour les voir. La répétition d'un objet, d'une forme ou d’un organisme peut amener à des prises de vues saisissantes.


La texture apporte une dimension supplémentaire, ce qui a pour effet de donner du relief à l'image. Le meilleur moyen de faire ressortir la texture d'un élément est de privilégier une lumière latérale pour faire apparaître des ombres marquées. Vous pouvez trouver des textures intéressantes à photographier sur des murs, des rochers ou encore sur certains végétaux.


Photo texture

Photo de plusieurs fenêtres

La règle du triangle d'or


Super pour du dynamisme en photographie culinaire.


Comme vous pouvez le voir sur l'exemple ci-dessous, ça consiste à diviser l'image en plusieurs parties à laide de triangles. Les éléments se suivent, mais ne sont pas centrés. Ça rappelle un peu le nombre d'or et surtout la règle des tiers, même si les triangles n'ont pas tous la même tailles.


Photographie culinaire

Les différents contrastes


Le contraste d'une image n'est plus à présenter, il peut être intéressant de juxtaposer des éléments contrastés pour renforcer l'impact de vos photos. Le contraste ombre/lumière est le plus connu, mais vous pouvez également mettre en évidence un contraste de formes, de couleurs, de textures, de tailles, etc.


Photo d'une fleur

La photo de fleur ci-dessus illustre un contraste de couleurs. Le magenta et le noir forment généralement une association intéressante qui permet de dynamiser la composition, puisqu'une des couleurs est plutôt claire (le rose), l'autre foncée (le noir).


Jouer avec les courbes


La encore, ça rejoint un peu les lignes directrices. Les courbes peuvent être en diagonale, en S, parfaitement droite, etc.



 

Voilà pour quelques règles de composition, ou plutôt devrais-je dire quelques grands principes de composition en photographie !


Si vous commencez tout juste la photo, je vous conseille d’y aller progressivement pour éviter la surchauffe cérébrale !

Au tout début, commencez par appliquer la règle des tiers, et parfois la transgresser, toujours consciemment. Vous verrez que cela fera rentrer la composition dans votre œil et améliorera grandement vos photographies.


Laissez un commentaire si vous avez quelque chose à partager sur la composition en photographie, ou si vous avez des questions.

Si cet article vous a plu, partagez-le avec vos amis, et abonnez vous gratuitement à la NEWSLETTER pour être averti des prochains !


 

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article !

N'hésitez pas si vous avez des questions, l'espace commentaire est là pour ça et mes DM Instagram sont ouverts à tous. :)


Et n’oubliez pas de partager l’article ! Merci 🙏


Dessin appareil photo

PS: vous souhaitez me soutenir dans mon travail et pour les futurs projets ?

Vous avez la possibilité de me faire un don juste ci-dessous.



83 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page